La NASA déploie un nouveau satellite pour examiner un indicateur climatique crucial

La NASA déploie un nouveau satellite pour examiner un indicateur climatique crucial
La NASA déploie un nouveau satellite pour examiner un indicateur climatique crucial

L’objectif de cette mission est d’affiner les prévisions des experts en matière de changement climatique. Quelles autres avancées cette mission pourrait-elle apporter à notre compréhension du climat ?

Tl;dr

  • Un petit satellite de la NASA mesure pour la première fois les pertes de chaleur dans l’espace via les pôles terrestres.
  • La mission PREFIRE permettra de mieux comprendre et prévoir le changement climatique.
  • Le satellite collectera des données sur la façon dont les nuages, l’humidité et la transformation des surfaces gelées affectent le dégagement de chaleur.
  • Les résultats de cette mission contribueront à améliorer la capacité de simuler la montée du niveau de la mer et l’impact du changement climatique sur la météorologie de la planète.

Le lancement d’un satellite pour mieux comprendre le climat

Un événement important a eu lieu dans le monde scientifique le 25 mai. Un petit satellite, développé par la NASA, a été lancé depuis la Nouvelle-Zélande. Son objectif : mesurer perte de chaleur dans l’espace via les pôles terrestres. L’expédition, baptisée PREFIRE, est une première mondiale.

Un nouvel outil pour étudier le changement climatique

Cet outil est un concentré de technologie qui promet un bond en avant dans la compréhension du changement climatique. “Ces nouvelles informations, que nous n’avons jamais eues dans le passé, nous aideront à modéliser ce qui se passe aux pôles et pour le climat”, a déclaré Karen St. Germain, directrice de la recherche scientifique sur la Terre à la NASA.

Lancé via une fusée Rocket Lab Electron, ce satellite « spécialisé », semblable à ceux appelés Cubesat, a la taille d’une boîte à chaussures. Avec son jumeau, qui sera lancé ultérieurement, ils effectueront des mesures dans l’infrarouge lointain au-dessus de l’Arctique et de l’Antarctique. Leur mission : quantifier pour la première fois la chaleur dégagée dans l’espace.

Les enjeux de la mission PREFIRE

Cette chaleur perdue est cruciale pour maintenir l’excès de chaleur reçu des régions tropicales et réguler la température de la Terre. « Et ce processus qui déplace la chaleur des régions tropicales vers les pôles est à l’origine de tout notre climat sur Terre. »» a ajouté Tristan L’Ecuyer, responsable scientifique de la mission.

Jusqu’à présent, les scientifiques s’appuyaient sur des théories et non sur des observations réelles pour anticiper le réchauffement climatique.

Ainsi, cette exploration permettra d’obtenir de précieuses informations sur l’impact des nuages, de l’humidité et de la transformation des surfaces gelées en liquide sur cette perte de chaleur.

Implications futures de la mission

Les données collectées seront essentielles pour prévoir les variations du changement climatique. « Nous espérons améliorer notre capacité à simuler l’élévation du niveau de la mer à l’avenir, ainsi que la manière dont le changement climatique aux pôles affectera les systèmes météorologiques de la planète. »» précisa Tristan L’Ecuyer.

Ainsi, grâce à PREFIRE, la NASA progresse dans la compréhension précise de la dynamique du changement climatique, offrant à la communauté scientifique et à la société des outils essentiels pour faire face aux profonds bouleversements environnementaux de notre époque.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cinéma. Faut-il aller voir le film « Gloria ! », de Margherita Vicario ? – .
NEXT femme accusée d’avoir tenté de noyer une fille d’origine palestinienne