de quels risques les propriétaires doivent-ils vous alerter ? – .

de quels risques les propriétaires doivent-ils vous alerter ? – .
de quels risques les propriétaires doivent-ils vous alerter ? – .

Ces 15 dernières années, il y a eu entre 3 000 et 4 500 incendies de forêt par an en France, selon le site gouvernemental Géorisks.gouv.fr.

Grâce à la loi n° 2023-580 du 10 juillet 2023 visant à renforcer la prévention et la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie, le diagnostic immobilier sur l’état des risques auxquels est exposée une habitation doit intégrer des informations sur la risque d’incendies de forêt.

Un décret pris pour l’application des articles 23 et 26 de cette loi vient d’être publié.

Une obligation d’information

Un décret publié au Journal Officiel du 2 mai 2024 définit les modalités d’application de l’article 23 de la loi du 10 juillet 2023.

Ainsi, à partir du 1euh Janvier 2025, le vendeur ou le bailleur d’un bien immobilier situé dans une zone soumise aux obligations d’autorisation légale (ANCIENNES) sera tenu d’informer l’acquéreur ou le locataire des risques d’incendies de forêt et de végétation à chaque étape de la vente ou de la location, dès au fur et à mesure de la publication de l’annonce immobilière.

Lorsque l’ANCIENNE s’applique, il est particulièrement nécessaire de débroussailler jusqu’à une profondeur de 50 mètres autour des habitations en milieu rural.

L’état des risques concernés

Parmi les nombreux diagnostics immobiliers à fournir à un acheteur ou un locataire, figure l’état des risques qui renseigne sur les risques auxquels le logement est exposé (naturels, miniers, technologiques, sismiques…).

Désormais, ce diagnostic doit comporter une fiche d’information sur les ANCIENNES. Celui-ci sera disponible sur le site Géosphères.gouv.fr. Nous pourrons également consulter les zones soumises à l’ANCIEN.

Une carte nationale des risques prévisibles d’incendie

Concernant la prévention, selon l’article 26 de la loi du 10 juillet 2023, une carte nationale analysant le risque prévisible d’incendies de forêts et de végétation sera également mise à la disposition du public.

Sa première version doit être élaborée au plus tard le 31 décembre 2026. Sur sa base, un décret doit établir la liste des communes exposées à un danger élevé et très élevé d’incendies de forêts et de végétation.

Interdictions dans les zones dangereuses

Par ailleurs, si le territoire d’une commune n’est pas couvert par un plan de prévention des risques naturels prévisibles d’incendies de forêt, un préfet peut, sur la base de la carte, en délimiter une partie dans une zone dite « à risque ». », car exposé à un risque élevé ou très élevé d’incendies de forêts et de végétation.

Dans une zone dangereuse, les nouveaux ouvrages, aménagements, installations ou constructions seront interdits, sauf exceptions.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Assises Bruxelles – Khoun Souralaysak est condamné à 30 ans de prison pour le meurtre de son épouse
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .