EN DIRECT – La Défense civile palestinienne annonce un bilan de 40 morts après les frappes israéliennes sur le camp de Rafah

EN DIRECT – La Défense civile palestinienne annonce un bilan de 40 morts après les frappes israéliennes sur le camp de Rafah
EN DIRECT – La Défense civile palestinienne annonce un bilan de 40 morts après les frappes israéliennes sur le camp de Rafah

La Défense civile palestinienne de la bande de Gaza annonce un bilan de 40 morts après des frappes israéliennes sur un camp de Rafah, à l’extrême sud du territoire côtier palestinien.

La Défense civile palestinienne de la bande de Gaza annonce un bilan de 40 morts après des frappes israéliennes sur un camp de Rafah, à l’extrême sud du territoire côtier palestinien. “Le massacre commis par l’armée d’occupation israélienne dans les tentes de réfugiés au nord-ouest de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, a fait 40 ‘martyrs’ et 65 blessés”, a déclaré à l’AFP Mohammed al-Mughayyir, un responsable civil. Responsable de la défense dans la bande de Gaza.

Les informations principales :

  • Macron « indigné » par les frappes israéliennes qui « doivent cesser »
  • Borrell “horrifié” par les frappes israéliennes sur un camp à Rafah
  • La Turquie « fera tout son possible pour demander des comptes aux barbares »
  • Les frappes israéliennes à Rafah pourraient « entraver » les négociations de trêve à Gaza

Des images du Croissant-Rouge palestinien montraient des scènes de chaos, des ambulances aux sirènes hurlantes et des secouristes en pleine nuit sur un site en feu, évacuant les blessés, dont des enfants. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a déclaré que l’un de ses hôpitaux de campagne recevait un « afflux de blessés cherchant à soigner des brûlures » et que « nos équipes font de leur mieux pour sauver des vies ». Des images de l’AFP prises tôt le matin montrent les restes calcinés de tentes et de véhicules de fortune, les familles voyant autour d’elles un paysage noirci.

La Turquie « fera tout son possible pour demander des comptes aux barbares »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis lundi que son pays ferait « tout son possible » pour demander des comptes au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et aux autorités « barbares », au lendemain des frappes sur Rafah. “En tant que Turquie, nous ferons tout notre possible pour demander des comptes à ces barbares et à ces meurtriers qui n’ont rien à voir avec l’humanité”, a déclaré le chef de l’Etat. “Ce massacre, survenu après l’appel de la Cour internationale de Justice pour mettre fin aux attentats, a révélé une fois de plus le visage cruel et traître de l’Etat terroriste”, a-t-il déclaré.

Les frappes israéliennes à Rafah pourraient « entraver » les négociations de trêve à Gaza

Les frappes israéliennes dans la ville palestinienne de Rafah pourraient « entraver » les pourparlers de trêve à Gaza, a prévenu lundi le Qatar, pays médiateur entre Israël et le Hamas. Le pays du Golfe craint que « les bombardements ne compliquent les efforts de médiation en cours et n’entravent les efforts visant à parvenir à un accord pour un cessez-le-feu immédiat et durable dans la bande de Gaza », selon un communiqué de presse du ministère qatari des Affaires étrangères. Le Qatar, les Etats-Unis et l’Egypte sont engagés depuis des mois dans des négociations visant à obtenir une trêve dans le territoire palestinien dévasté par près de huit mois de guerre.

L’Égypte critique le « bombardement délibéré » par Israël des « tentes de personnes déplacées » à Rafah

L’Egypte a condamné lundi un « bombardement délibéré des forces israéliennes sur des tentes de personnes déplacées » à Rafah. Au Caire, le ministère égyptien des Affaires étrangères a appelé dans un communiqué Israël à « mettre en œuvre les mesures décrétées par la Cour internationale de Justice (CIJ) concernant une cessation immédiate des opérations militaires » dans la ville palestinienne de Rafah, située à la frontière de Egypte.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « mort » d’un témoin « oculaire » de la traite négrière
NEXT une deuxième victime retrouvée sous les décombres, le Roi se rendra sur place vendredi