il avoue le meurtre de son père toujours en vie

il avoue le meurtre de son père toujours en vie
il avoue le meurtre de son père toujours en vie

Un Américain aurait reçu 898 000 dollars d’indemnisation après avoir été torturé psychologiquement pendant 17 heures par la police d’une ville de Californie, au point d’avouer le meurtre de son père… alors qu’il était encore en vie.

“Au cours de mes 40 années de poursuites contre la police, je n’ai jamais vu ce niveau de cruauté délibérée de la part de la police”, a déploré vendredi Jerry Steering, l’avocat de Thomas Perez Jr., dans un communiqué, selon “The Gardien”.

Tout a commencé en août 2018, lorsque son père, Thomas Perez Sr., aurait disparu sans laisser de trace après être allé chercher le courrier avec le chien de la famille à Fontana.

Après avoir vu le chien revenir sans son père, c’est le fils lui-même qui a contacté les autorités pour les avertir de la disparition le lendemain, selon les médias britanniques.

Sauf que très vite, les soupçons des enquêteurs se seraient tournés vers Thomas Perez Jr, qui semblait « distrait et indifférent à la disparition de son père », selon les policiers, qui auraient alors procédé à une perquisition sur place, ont poursuivi “Le gardien “.

C’est alors qu’ils auraient appelé l’homme pour un interrogatoire qui aurait duré 17 heures, au cours duquel la police l’aurait accusé d’avoir tué son père, insistant sur le fait qu’il ne s’en souvenait pas et l’empêchant d’avoir accès à ses médicaments.

Au passage, la police lui aurait dit que son chien serait euthanasié en raison de ses actes et aurait affirmé avoir retrouvé le corps de son père après que son chien ait marché dans le sang.

Au terme de ces longues heures, Perez Jr aurait commencé à s’arracher les cheveux, à se frapper et à arracher sa chemise, avant d’avouer le meurtre qu’il n’avait jamais commis. Il aurait ensuite tenté de se suicider, avant que la police ne l’emmène dans un hôpital psychiatrique.

“[Il était] privé de sommeil, malade mental et, de manière significative, présentait des symptômes de sevrage de ses médicaments psychiatriques […] La conduite [des agents] a eu un tel impact sur Perez qu’il a faussement avoué le meurtre de son père”, a noté la juge Dolly Gee, selon les médias britanniques.

Entre-temps, Thomas Perez Sr aurait été retrouvé sain et sauf, lui qui s’était simplement rendu chez un ami sans prévenir son fils. Il aurait alors manqué de batterie dans son téléphone.

Malgré cela, Perez Jr aurait été détenu dans une aile psychiatrique pendant trois jours sans être informé que son père était en vie.

Compte tenu du cas de « torture psychologique inconstitutionnelle », la ville de Fontana aurait accepté d’offrir 898 000 dollars à Perez Jr en compensation, a annoncé cette semaine son avocat, selon « The Guardian ».

“Cette affaire montre que si la police est suffisamment compétente et vous interroge suffisamment durement, elle peut faire avouer n’importe quoi à n’importe qui”, a déclaré l’avocat lors d’un entretien.

SI TU AS BESOIN D’AIDE
Ligne québécoise de prévention du suicide

• www.aqps.info

• APPEL AU 1 866 (277-3553)

Jeunesse, j’écoute

• www.jeunessejecoute.ca

• 1 800 668-6868

Tel-jeune

• www.teljeunes.com

• 1 800 263-2266

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Adonis Rose & Gabrielle Cavassa, l’or des standards
NEXT L’AIE prévoit un excédent important d’ici 2030