Opération « Jour et nuit morte » dans les pharmacies de La Réunion ce jeudi

Opération « Jour et nuit morte » dans les pharmacies de La Réunion ce jeudi
Opération « Jour et nuit morte » dans les pharmacies de La Réunion ce jeudi

Ce lundi 27 mai 2024, les syndicats représentatifs de la profession appellent tous les pharmaciens à rejoindre le mouvement national et à faire grève le 30 mai. Une « santé morte jour et nuit », annoncent déjà les syndicats. Ce jeudi, toutes les pharmacies de La Réunion seront fermées. Les professionnels de santé réclament des augmentations financières (Photo d’illustration : www.imazpress.com)

“Les syndicats représentatifs de la profession appellent tous les pharmaciens à rejoindre le mouvement national et à faire grève le 30 mai en journée et en soirée.”

Ils demandent aux Réunionnais en traitement régulier « de prendre leurs dispositions à l’avance et en se présentant dès maintenant chez leur pharmacien habituel », indiquent les syndicats dans un communiqué.

Sabine Leny précise que lors de cette grève, « l’Agence régionale de santé prend le relais dans l’organisation des services de garde. Le patient en composant le 15 sera orienté ».

Lire aussi – Les pharmaciens réunionnais en colère : grève des gardes ce week-end de Pentecôte


– Réponses insuffisantes de l’Assurance Maladie –

« Les négociations conventionnelles ont tardé à venir, et maintenant qu’elles sont en cours, l’assurance maladie retarde le sujet de la rémunération des pharmaciens pour 2024 », indique le syndicat des pharmaciens de La Réunion et de Mayotte dans un communiqué.

« On constate régulièrement des baisses de prix des médicaments (amoxicilline…). Notre monopole s’effondre (produits de contraste). Les campagnes industrielles mettent en danger la trésorerie de nos officines », a déclaré Sabine Lény, présidente du syndicat. pharmaciens de La Réunion auparavant.

À cela s’ajoute « des pénuries régulières compliquent notre travail au comptoir et fragilisent la prise en charge de nos patients.

Le monde de la pharmacie déplore également une pénurie de pharmaciens dans un métier qui manque d’attractivité.

« Pour l’exercice de notre métier dans des conditions optimales, nous demandons une augmentation de la rémunération du réseau », poursuit le syndicat.

La branche pharmacie communautaire compte 130 000 salariés.

En 2023, pas moins de 330 pharmacies fermeront en France. Depuis janvier 2024, une quarantaine d’autres ont mis la clé sous la porte en raison de l’inflation et de l’explosion des tarifs.

Lire aussi – La tension sur les stocks de médicaments va (encore) durer

Lire aussi – Les pharmacies réunionnaises toujours confrontées à des pénuries

www.imazpress.com/[email protected]

Actualités de La Réunion, Grève, Pharmacie

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La fin imminente des perturbations norvégiennes fait baisser les prix du gaz
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .