L’Algérie célèbre la Journée mondiale de l’Afrique ! – .

L’Algérie célèbre la Journée mondiale de l’Afrique ! – .
L’Algérie célèbre la Journée mondiale de l’Afrique ! – .

Ce samedi 25 mai 2024, l’Observatoire national de la société civile (ONSC), en partenariat avec le Réseau algérien pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain, a célébré la Journée mondiale de l’Afrique au Palais de la Culture Moufdi Zakaria. Cette date marquait également le 61ème anniversaire de la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), aujourd’hui Union africaine (UA). Sous le thème « L’éducation et l’enseignement, base du développement »la rencontre a réuni des acteurs engagés et des intervenants de renom, ainsi que des étudiants africains et des représentants de la société civile.

Ali Sahel, président du Réseau algérien pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain, a ouvert l’événement par un discours vibrant. Il a rappelé l’importance de cette journée qui symbolise la joie, la fierté et l’honneur de l’identité africaine. « L’Algérie est ancrée dans son africanité », a affirmé Ali Sahel, soulignant « l’engagement des Le président Abdelmadjid Tebboune vers le continent africain, ce qui se traduit notamment par les nombreuses aides allouées ». Par ailleurs, il a souligné « les initiatives du Président de la République visant à soutenir et développer la coopération régionale dans divers domaines ».

Par ailleurs, Ali Sahel n’a pas manqué d’alerter sur les dangers du néocolonialisme, qu’il considère comme une menace constante pour le continent. « En unissant nos efforts, main dans la main, Afrique sera capable de contrer le néocolonialisme et ses institutions », a-t-il déclaré, appelant à la solidarité et à la résilience collective.

Ali Sahel, président du Réseau Associatif pour le Dialogue et le Bon Voisinage Algéro-Africain.

Perspectives pour le développement socio-économique et culturel de l’Afrique !

Lors de cette manifestation, Noureddine Benbrahemprésident de l’Observatoire National de la Société Civile (ONSC), a souligné « l’importance cruciale de la sécurité, de la paix, de la stabilité et du développement économique durable en Afrique », rappelant que « le développement socio-économique et le patrimoine culturel du continent reposent sur une étroite collaboration entre les pays africains ». nations ».

Ainsi, Noureddine Benbrahem a insisté sur « la nécessité de combiner les efforts africains pour explorer de nouveaux mécanismes modernes pour faire face aux défis actuels ». « Seule une coopération renforcée peut permettre à l’Afrique de surmonter les obstacles qui entravent son développement », a-t-il ajouté avec conviction.

Noureddine Benbrahem, président de l’Observatoire National de la Société Civile (ONSC).

Dans son discours, le président de l’ONSC a fermement déclaré que « la sécurité et la paix sont essentielles pour assurer la stabilité et le développement des pays africains ». Il a souligné que « ces fondations permettront aux nations africaines de préserver leur souveraineté économique et politique ». « La sécurité et la paix constituent les piliers sur lesquels repose l’avenir de notre continent », a-t-il insisté.

Noureddine Benbrahem a également souligné « le rôle majeur de l’Algérie dans le renforcement du dialogue africain ». “L’Algérie joue un rôle clé dans la préservation de la sécurité et de la stabilité du continent, ainsi que dans la protection de ses composantes culturelles, historiques et civilisationnelles”, a-t-il souligné. Selon lui, « l’engagement de Algérie dans ces domaines démontre sa volonté de contribuer activement à un avenir prospère et harmonieux pour toute l’Afrique.

Journée de l’Afrique : la coopération algéro-africaine à l’honneur !

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique, l’ancien diplomate et président de l’Association internationale des amis de la révolution algérienne, Noureddine Djoudi, a rappelé « le parcours historique de la coopération algéro-africaine ». Il a également relevé que “l’Algérie a toujours soutenu avec ferveur les pays africains”, soulignant “son engagement constant dans la défense de diverses causes justes, tant au sein de l’ancienne Organisation de l’unité africaine (OUA) que de l’actuelle Union africaine (UA). ) ». Noureddine Djoudi a également affirmé que « l’identité africaine est ancrée dans l’ADN de l’Algérie », illustrant cette idée en affirmant que « notre pays est génétiquement africain de Massinissa aux Président Tebboune« .

Kamel Moula, président du Conseil algérien de renouveau économique (CREA), a également pris la parole, soulignant « l’importance de construire une économie solide en Afrique à travers le renforcement de l’unité et de la solidarité ». Selon lui, « atteindre cet objectif nécessite de travailler à des vues unificatrices pour renforcer le partenariat nécessaire entre les pays africains ». A cet effet, il a insisté sur le fait que « seule une coopération économique étroite permettra à l’Afrique de se développer de manière durable et prospère ».

La conférence a également réuni d’autres conférenciers de renom. Abdenour Zahzahdirecteur « Frantz Fanon »a livré sa vision artistique et historique des luttes panafricaines. Hakizimana Samuel Et Lahiani Mezhouracoordonnateurs du Réseau pour le dialogue algéro-africain et le bon voisinage et co-fondateurs de la Sarl Unique You en Algérie, ont partagé avec beaucoup d’enthousiasme leurs parcours et leurs initiatives visant à renforcer le dialogue et la coopération entre les peuples africains.

L’Algérie engagée dans la promotion de l’éducation et de l’enseignement en Afrique !

En marge de cet événement, Radio Ifrikya FM organisé un forum sous le thème « Journée mondiale de l’Afrique : le rôle de l’Algérie dans la promotion de l’éducation et de l’enseignement en Afrique ». Ce forum a offert aux intervenants l’occasion d’échanger sur les progrès et les efforts déployés par l’Algérie pour développer l’éducation en Algérie et en Afrique.

Lors de ce forum, Noureddine Benbrahem, Le président de l’ONSC, a noté « une prise de conscience croissante parmi les États africains de l’importance de l’éducation dans le développement des pays ». De son côté, Ali Sahel a souligné « les défis auxquels sont confrontés les systèmes éducatifs africains », tout en Mahrez Lamarimilitant des droits de l’homme et ancien président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, a souligné « le rôle de l’Algérie dans la formation des hauts cadres africains dans divers domaines ».

Cette journée a donc non seulement mis en lumière les liens historiques et les engagements politiques de l’Algérie envers l’Afrique, mais elle a également souligné l’importance de l’unité et de la solidarité économique pour un avenir commun prospère. Les échanges riches et variés lors de cet événement démontrent l’importance cruciale de Coopération algéro-africaine dans la construction d’un continent plus fort et plus uni.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une interview vertieft die Gräben – .