Cette association propose aux femmes victimes de violences des ateliers sportifs pour reprendre confiance en elles

Cette association propose aux femmes victimes de violences des ateliers sportifs pour reprendre confiance en elles
Cette association propose aux femmes victimes de violences des ateliers sportifs pour reprendre confiance en elles

Lucie n’ira pas jusqu’à donner son vrai prénom, mais de son propre aveu, elle n’aurait jamais parlé à - il y a un mois.

Victime d’une agression dans sa résidence il y a deux ans, cette trentenaire a repris confiance en elle grâce à l’atelier S-team, destiné aux femmes victimes de violences ou en situation de précarité.

Des séances d’exercices physiques et de relaxation à la Maison des sports de Cagnes-sur-Mer, comme celles de ce samedi, sont initiées par un policier national, Vincent.

« Ce n’est pas de la pure boxe, ni de la légitime défense. Il faut 20 ans de Krav-maga pour désarmer quelqu’un. J’utilise la boxe pour redonner confiance à ces personnes, par des postures, une attitude… Et leur regard change »précise-t-il.

« Reprenez possession de vos moyens »

La proposition des forces de l’ordre a trouvé le soutien de la commissaire Audrey Basquin, alors de la Ville de Cagnes-sur-Mer. Et c’est l’association Harpèges qui supervise le tout.

« Nous avons voulu cibler les femmes qui ont vécu un parcours compliqué, avec des violences ou de la précarité, explique Elisabeth de Burlet, directrice du centre socio-judiciaire de l’association. L’objectif est de reprendre possession de ses moyens, de s’affirmer. Certaines personnes s’en sortent grâce à un soutien juridique ou psychologique, mais d’autres ont besoin de compléments. »

« Quand je suis arrivée ici, je n’avais aucune confiance en moi, se souvient Lucie. Mon estime de moi a l’impression d’avoir été transpercée. Aux premiers ateliers, j’étais incapable d’attraper une balle. Avec la réaffirmation de mes capacités motrices, mon corps et mon esprit ont été alignés. Je ne suis ni en colère, ni vengeur, mais j’arrive à m’exprimer, avec ces mots qui ne font pas d’étincelles.

« Ici, on re-renforce notre cerveau »

Après avoir été agressée par un voisin dans sa résidence, elle a été orientée vers cet atelier. Elle tente de lutter contre le syndrome post-traumatique puisqu’elle vit toujours au même endroit, son cerveau “Je pense que c’était hier”.

Et puis il y a cet équipement. Le fait d’avoir été victime qui vous plonge, vous condamne à être à nouveau victime. « Avec cette agressivité et cette perte de confiance, inconsciemment, j’ai attiré des gens agressifs. Je le vois encore quand je suis fatigué. Cela ne s’arrive pas en un jour, mais cet atelier développe les muscles. Ici, c’est ce que « nous faisons : nous renforçons notre cerveau ».

Comment s’inscrire?

L’atelier « S-team de soi » a lieu deux fois par mois à la Maison des sports de Cagnes-sur-Mer (rue Jean-Bouin). Les séances ont lieu le samedi de 13h à 15h

Participation gratuite à partir de 1€ la séance. Inscriptions par email : [email protected] ou 04.93.90.85.66.

Par ailleurs, il existe un numéro d’écoute et d’orientation pour les femmes victimes de violences : le 3919.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’EM des Duos – .
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .