ce qu’il faut retenir du premier jour de Mare Nostrum, à Canet-en-Roussillon

ce qu’il faut retenir du premier jour de Mare Nostrum, à Canet-en-Roussillon
ce qu’il faut retenir du premier jour de Mare Nostrum, à Canet-en-Roussillon

La première journée du meeting canétois a donné lieu à de belles performances.

Avec différents degrés de préparation en vue des Jeux olympiques, qui auront lieu cet été, les représentations de la Mare Nostrum, qui se déroule ce week-end à la piscine Arlette-Franco de Canet, sont à prendre avec des pincettes. Mais il reste encore des indicateurs à tirer de la première journée de réunion, qui s’est tenue ce samedi 25 juillet.

Béryl Gastaldello en pleine forme

Depuis près d’un an, elle est intouchable au sprint. En crawl, sur le dos ou en papillon. Mais en cette année olympique, le crawl est évidemment une priorité. Spécialiste du 50 m, la Marseillaise Béryl Gastaldello (licencié Étoile 92, en région parisienne) a brillé sur sa distance favorite dans un chrono fantastique. En 24”62, troisième temps de l’année, elle remporte la course avec près de trois dixièmes d’avance sur Milou Van Wijk, championne du monde de relais cet hiver. Elle a surtout marqué ses esprits en battant ses deux concurrentes françaises pour un ticket olympique sur la distance : Marie Wattel (3e en 25”02), et Mélanie Hénique (4e en 25”03). Et si cela a été plus compliqué au 100 m papillon pour Gastaldello (5e, alors que Watte a pris la 3e place), toutes ces jeunes femmes devraient se retrouver ce dimanche sur le 100 m nage libre, juge de paix du sprint.

Anastasiia Kirpichnikova intouchable

Sans insulter ses adversaires, il n’y a pas eu de véritable suspense sur le 1 500 m féminin samedi. La seule question était de savoir quelle heure Anastasiia Kirpichnikova fixerait. Le protégé de Philippe Lucas, un Russe naturalisé français, est une belle chance de médaille pour l’équipe de France aux Jeux cet été. Et elle n’est pas venue à Canet pour faire du tourisme. Elle a établi le record du meeting en 15’56”92. Et devançait de plus de 15 secondes sa première concurrente, la Hongroise Viktoria Mihalyvari. Une performance de haut niveau même si elle n’est pas encore au sommet de sa forme. Dans trois semaines aux championnats de France le chrono devrait descendre encore plus bas.

Anastasiia Kirpichnikova a remporté confortablement le 1500 m féminin.
L’Indépendant – Nicolas Parent

Analia Pigrée toujours là

C’est une certitude. Lorsqu’elle est sur un point de départ, Analia Pigrée ne lâche rien. Elle l’a encore prouvé samedi après-midi lors de la finale du 50 m dos. Avec seulement le 6ème temps de la série dans la matinée, elle avait laissé la tête à ses concurrentes. Les Canadiennes Masse et Wilm, mais aussi les Françaises Pauline Mahieu et Mary-Ambre Moluh. Mais en finale, peu importe ce qui s’est passé le matin. Analia Pigrée est toujours là. Cette fois, elle n’a pas gagné la course : Kylie-Jacqueline Masse, en tête des charts cette année, était intouchable. En 27”43 elle a pris le record de la rencontre. Mais Pigrea n’était pas en reste. En 27”53, elle récupère la médaille d’argent et garde toujours le sourire. Pour l’autre Catalane, Pauline Mahieu, la finale a été plus compliquée. Elle a pris la 5ème place en 28”04. Un peu émoussée, elle a aussi connu un 200 m compliqué : 6e en 2’14”18.

Grousset patron du sprint

Maxime Grousset est l’un des meilleurs sprinteurs du monde. Il sera bien là sur le 100 m ce dimanche 26 mai. Mais sur le 50 m, il n’était pas question d’être dominé samedi. Il a donc réalisé une course parfaite en s’imposant en 21”92, devant Dylan Carter (22”37) et Ian-Yentou Ho (22”38), deux sérieux concurrents. Grousset a également pris la 2e place du 100 m papillon en fin de journée. Mais le grand rendez-vous du Néo-Calédonien est prévu ce dimanche avec un 100 m qui devrait sentir la poudreuse.

Maxime Grousset s’est imposé comme le patron du 50 m nage libre.
L’Indépendant – Nicolas Parent
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jordan Bardella annonce des « candidats communs » RN-LR dans « 70 circonscriptions »
NEXT les débats méritent mieux que ça