Macron invite au dialogue, les indépendantistes campent sur leur position

Macron invite au dialogue, les indépendantistes campent sur leur position
Macron invite au dialogue, les indépendantistes campent sur leur position

13h46 – Malgré les interventions des forces de l’ordre, les barrages routiers persistent

Après la visite d’Emmanuel Macron et l’arrivée de trois missionnaires dont l’objectif est de renouer le dialogue, le maire de Dumbéa, commune voisine de Nouméa, a regretté que l’archipel n’ait pas “récupéré la levée des barrages” et la “libre circulation”. “Le fil du dialogue ne pourra être renoué que si nous avons la libre circulation sur tout le territoire”, a-t-il déclaré le 1er.

Ce matin, la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, a déclaré, sur -, que la levée de l’état d’urgence ne pourrait se faire “qu’à condition que les barrages soient levés et que les revenus apaisent”. « Je crains qu’au moment où je vous parle, cela ne soit pas possible », a-t-elle ajouté, saluant le travail des policiers qui « regagnent peu à peu du terrain ».

12h30 – 115 policiers et gendarmes blessés, 372 personnes interpellées

Le haut-commissariat rappelle également que sept personnes ont été tuées, dont deux gendarmes et que « 115 policiers et gendarmes ont été blessés ».

11h21 – « Il n’y a aucune opération de police ayant entraîné la mort de personnes »

Sur -, la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, a précisé que le policier qui a tué vendredi un homme de 48 ans à Doumbéa était “en civil” et non “en service”. “Il est important de dire qu’il n’y a pas eu d’opération de police ayant entraîné la mort de personnes”, a-t-elle insisté.
Selon le procureur de la République, Yves Dupas, le policier en question avait été « agressé physiquement par un groupe d’une quinzaine d’individus », avant de tirer un « coup de feu pour s’enfuir » et d’abattre un homme. Cet agent, qui présente des « traces de coups sur le visage », est toujours en garde à vue ce samedi.

09:38 – Le FLNKS campe sur ses positions malgré la visite du chef de l’Etat

Le mouvement indépendantiste calédonien réclame une nouvelle fois le retrait de la réforme électorale. « Les gens ont parlé. Le FLNKS s’oppose au dégel du corps électoral tel que défini dans le projet de loi constitutionnelle. Ce texte doit donc être retiré par le gouvernement français », écrit le mouvement dans un communiqué.

07h37 – Les évacuations des touristes français ont commencé

L’évacuation des touristes français bloqués en Nouvelle-Calédonie depuis le début de la crise a débuté ce samedi 25 mai, selon le Haut-commissariat de la République dans l’archipel. « Plus de 530 personnes ont été rapatriées à ce jour », a-t-il indiqué. Ils ont rejoint l’Australie et la Nouvelle-Zélande à bord d’avions militaires et devront ensuite emprunter un vol commercial vers la France métropolitaine. Le haut-commissariat rappelle que l’aéroport international de Nouméa restera fermé aux vols commerciaux jusqu’à mardi, “date à laquelle la réouverture sera réévaluée”.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Qu’est-ce que le « slashing », la nouvelle tendance dans le monde du travail ? – .
NEXT une personne blessée évacuée par avion