ce que disent les derniers sondages, à deux semaines des élections européennes

ce que disent les derniers sondages, à deux semaines des élections européennes
ce que disent les derniers sondages, à deux semaines des élections européennes

C’est le 9 juin que les électeurs sont appelés aux urnes pour désigner les 81 députés européens français. Voici ce que disent les derniers sondages.

Invariablement, d’un sondage à l’autre, le Rassemblement national apparaît comme le grand favori des élections européennes du 9 juin. Si la courbe de progression de Jordan Bardella n’a pas évolué significativement, ni dans un sens ni dans l’autre, après son débat médiatique contre Gabriel Attal. , la tête de liste RN reste loin, très loin devant, dans les intentions de vote.

Un trio de tête bien constitué

L’enquête Ifop-Fiducial, qui mesure “en temps réel” les intentions de vote des Français pour LCI, Le Figaro et Sud Radio, lui créditant ainsi 33% des voix, son plus haut niveau dans cette campagne. « Signe indéniable de sa domination, 84 % de ses votants se disent sûrs de leurs choix, soit onze points de plus que la moyenne »ajoute Le Figaro.

Cette même enquête confirme le duel pour la deuxième place entre Valérie Hayer, candidate de la majorité présidentielle, et Raphaël Glucksmann (Parti socialiste/Place publique). Même si le premier, selon l’Ifop, reprend un léger avantage avec un léger recul du second. Ils sont crédités respectivement de 16% et 14,5% des voix. Trop loin du RN en tout cas pour espérer inverser la tendance dans la dernière quinzaine de campagne.

Quatre candidats dans un mouchoir

Derrière, ça bouge légèrement. François-Xavier Bellamy, avec 7,5% d’intentions de vote, reste 4ème, mais il est rejoint par l’Insoumise Manon Aubry. Marion Maréchal, candidate de Reconquête, gagne également 0,5% pour s’établir à 6,5% des voix. L’écologiste Marie Toussaint complète la liste des candidats qui pourraient franchir le seuil des 5% permettant d’envoyer des députés à Bruxelles… mais elle reste sur le fil du rasoir, pour l’instant créditée de… 5% d’intentions de vote.

Derrière pourtant, les choses semblent avoir été comprises. Donné à 2%, le Parti communiste français de Léon Deffontaines, malgré son buzz lors du débat de mardi, semble à la peine. Il est suivi de près par les Animalistes (1,5%), la Liste Patriote (1,5%) et l’Alliance rurale de Jean Lassalle qui ne décolle toujours pas (1%). Les 26 autres listes sont créditées de moins de 0,5% des intentions de vote.

Autres sondages

Ces données sont généralement partagées par les autres enquêtes. Ainsi, l’enquête OpinionWay pour CNews, Europe 1 et Le JDD donnent sensiblement le même classement, avec Jordan Bardella (32%) loin devant Valérie Hayer (16%) et Raphaël Glucksmann (13%). Seule différence dans celle-ci, François-Xavier Bellamy mènerait seul les poursuivants (8%), devant Mairon Maréchal, à égalité avec Manon Aubry (7,5%). Là aussi Marie Toussaint peut s’inquiéter avec ses 5%.

Citons également l’agrégateur de sondages du site Tout l’Europe, qui fait la moyenne de toutes les enquêtes d’opinion. Cela dresse un classement similaire à celui de l’Ifop, avec un RN toujours aussi puissant (32,5%), une majorité présidentielle et un PS au coude-à-coude (16,2% et 14,5%) et un quatuor qui se situe à deux points près, avec LR au coude à coude. 7,4%, LFI à 7,1%, Reconquête à 6,3% et EELV à 5,5%.

Il reste aux candidats deux semaines pour faire la différence.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Diane exprime sa consternation après la visite du Roi ce matin
NEXT Welcher Sender zeigt welches Spiel?