échos du conseil de l’agglomération d’Agen

échos du conseil de l’agglomération d’Agen
échos du conseil de l’agglomération d’Agen

l’essentiel
Les élus de l’agglomération d’Agen ont adopté jeudi soir la nouvelle politique de mobilité au terme d’une séance intense. Retour en échos.

Séance homérique jeudi soir à la mairie d’Agen où la nouvelle politique de mobilité a été adoptée en fin de nuit. Il y a notamment eu un plaidoyer notable de la part du maire de Boé qui n’était pas d’accord avec le cahier des charges. Ce n’était pas le seul point fort. Retour en échos.

Agen : Pierre Dupont « pour le feu d’artifice »

Face au conseil municipal d’Agen, le conseil communautaire a été le dernier à s’exprimer. “Pierre Dupont pour le feu d’artifice”, a annoncé Jean Dionis. Le président a perdu son sens de l’humour en entendant la déclaration du artificier : « Une délibération a besoin de consensus. Il n’est pas là. Un consensus se construit. C’est un échec pour un projet aussi structurant.» La réponse présidentielle a été ironique : « Nous avons la chance d’avoir une opposition extraordinaire. Elle se veut écologique et elle est contre le parc des Fallières et contre les bus.» Atmosphère.

Pont-de-Casse : le revers de la médaille de Christian Delbrel

Le maire de Pont-de-Casse a indiqué qu’il voterait cette délibération « avec une réserve ». Elle est la suivante : « On se trompe en pensant que les bus circulent dans les zones artisanales et industrielles. Les horaires ne correspondent pas et, dans ces zones, il y a des places de parking gratuites. Christian Delbrel a d’ailleurs confié avoir vécu cette situation difficile à la précédente DSP en 2016. “Aujourd’hui tout fonctionne bien”. Il a aussi glissé en n’ayant pas les mêmes chiffres que Pascale Luguet. En passant, le maire de Boé nous a dit que les situations n’étaient pas comparables…

Agen : les explications de Clémence

Alors que les débats montaient en intensité, Clémence Brandolin-Robert d’Agen a donné quelques explications pour calmer le jeu. Elle a rappelé que ce jeudi soir seuls les grandes lignes du cahier des charges DSP ont été votées. « Nous sommes au début de la procédure. Le travail n’est donc pas parfait. Le délégué qui remportera l’appel d’offres devra peaufiner les choses. Et évidemment il aura du travail.

Bajamont : « Une erreur politique » pour Patrick Buisson

Premier à parler, le maire de Bajamont soutient depuis longtemps la gratuité, « non pas dans un esprit socio-écologique mais par conviction ». Selon lui, la gratuité des bus urbains constitue une mesure plus radicale pour réduire les gaz à effet de serre. “C’est une erreur politique de ne pas envisager cette option.” Il s’est abstenu. Jean Dionis a réaffirmé qu’il ne croyait pas « au changement d’attitude sur les prix ». « Je préfère l’amélioration de l’offre à l’incitation tarifaire ».

Beauville : à vélo, il y avait Patrick, il y avait Jean et Paulette

Le maire de Beauville doit aimer les chansons d’Yves Montant. Et surtout « Le vélo ». Il fallait avoir la « ref » comme disent les jeunes. “Ce n’est pas parce que Paulette, que tout le monde sait faire du vélo, va aller de Brax au Passage à vélo pour aller travailler quand la Chine et le Brésil ne vont pas continuer”, a lancé Patrick Roux avant de s’interroger : “N’est-ce pas excessif ? multiplier le budget vélo par trois ? Lorsqu’il s’agit d’investir, n’y a-t-il pas quelque chose de mieux à faire ? N’est-ce pas une vision centrée sur l’âge ? « . Et de conclure, que Beauville est à 25 km d’Agen. “Le vélo, c’est pour les autres.”

Brax : le coup de gueule de Joël Ponsolle

Favoriseur d’un accès gratuit, le maire de Brax n’a pas aimé recevoir le 14 mai au matin “une invitation à inaugurer le 16 mai un essai sur la ligne 8 que j’approuve car je suis content qu’il y ait une ligne vers le TAG”. Il a été prévenu au dernier moment, informé en dernier. «Je l’ai toujours dans la gorge. Je n’ai pas été prévenu auparavant. Nous sommes le dernier itinéraire du chariot. Il y a un manque de vision. C’est mon coup de gueule. Pour cette raison formelle et par principe, même si ce dossier n’est pas si mauvais, je voterai contre.» Jean Dionis a regretté ce vote, répétant que l’agglomération est une coopérative au service d’une mairie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une interview vertieft die Gräben – .