TotalEnergies n’abandonnera pas la France ni sa conquête pétrolière

TotalEnergies n’abandonnera pas la France ni sa conquête pétrolière
TotalEnergies n’abandonnera pas la France ni sa conquête pétrolière

Il s’est exprimé devant tous les actionnaires du groupe ce vendredi. Et il semblerait qu’il ait été convaincant puisqu’on lui a accordé un bail de trois ans à la tête du groupe TotalEnergies. PDG du géant pétrolier depuis dix ans, Patrick Pouyanné a secoué la classe politique et économique française en annonçant vouloir déplacer le siège de son empire à New York. Ce vendredi, il s’est montré rassurant. « Il n’est pas question dans cette affaire de quitter la France. TotalEnergies conservera son siège social en France, sa cotation en France, notre attachement à la France est réel et je n’ai pas besoin de le justifier », a déclaré le PDG.

Patrick Pouyanné souhaite cependant permettre à davantage d’investisseurs américains de prendre des parts dans le groupe pétrolier, qui a engrangé six milliards de dollars de bénéfices en un seul trimestre.

S’il n’entend pas abandonner la France, le géant des hydrocarbures ne veut pas non plus se couper du pétrole. Souvent ciblée par des militants et associations écologistes, qui ont récemment porté plainte pour homicide involontaire et mise en danger, l’entreprise va continuer à investir dans l’or noir. Face aux actionnaires, Patrick Pouyanné a insisté sur la nécessité de mettre en production de « nouveaux » gisements pétroliers. “A ce stade, la demande de pétrole continue de croître avec la population mondiale”, a déclaré le patron.

Pouyanné veut « garder le cap » de la transition

Selon lui, abandonner le secteur contribuerait à faire monter le prix du pétrole à « des niveaux trop élevés qui deviendraient vite insupportables pour les populations des pays émergents mais aussi pour celles de nos pays développés ».

Patrick Pouyanné a été reconduit à la tête du groupe Total, qui enregistre des bénéfices records, pour trois années supplémentaires.– E. Piermont/AFP

Face à ses 750 actionnaires, le PDG a toutefois promis de « garder le cap ». Une manière de se démarquer de ses concurrents BP et Shell, qui ont récemment annoncé un ralentissement du rythme de leur transition énergétique. Rappelons que les énergies fossiles, dont le pétrole, sont responsables de 80 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, elles-mêmes responsables de la crise climatique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La police trouve Leiche – .
NEXT le célèbre pasteur se sent « amputé » après le décès de son épouse Blanche Kandolo