le corps du franco-mexicain Orión Hernández-Radoux retrouvé, Macron exprime son « immense tristesse »

le corps du franco-mexicain Orión Hernández-Radoux retrouvé, Macron exprime son « immense tristesse »
le corps du franco-mexicain Orión Hernández-Radoux retrouvé, Macron exprime son « immense tristesse »

Emmanuel Macron a exprimé son «immense tristesse” après l’annonce de la mort de l’otage franco-mexicain du Hamas, Orión Hernández-Radoux, dont le corps a été récupéré dans la nuit par l’armée israélienne aux côtés de ceux de deux autres otages.

J’ai appris avec une immense tristesse le décès de notre compatriote Orión Hernández-Radoux, otage du Hamas depuis le 7 octobre. Je pense à sa famille et à ses proches. Nous sommes à leurs côtés. La France reste plus que jamais attachée à la libération de tous les otages», a écrit le président de la République sur X.

Orión Hernández-Radoux est la 43e victime française de l’assaut du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre en Israël, qui a fait plus de 1 170 morts. Deux otages français sont désormais détenus depuis plus de sept mois.

L’armée israélienne a annoncé vendredi avoir récupéré les corps de trois otages détenus dans la bande de Gaza, après une “opération conjointe” de l’armée et des services de renseignement israéliens à Jabalia, au nord du territoire en guerre.

121 personnes toujours détenues à Gaza

En déplacement à Valence, le Premier ministre Gabriel Attal »a envoyé(s)ses pensées et(s)sa solidarité à sa famille, ses amis à ses proches« . “C’est une tragédie qui rappelle d’abord l’ampleur du massacre et de l’attentat terroriste commis par le Hamas. C’est un drame qui rappelle que nous avons toujours deux otages français retenus dans la bande de Gaza.», a-t-il ajouté, affirmant que «notre priorité absolue est évidemment d’obtenir leur libération afin qu’ils puissent retrouver leurs proches en toute sécurité« .

Outre celui d’Orión Hernández-Radoux, les corps de l’Israélien Chanan Yablonka et de l’Israélien-Brésilien Michel Nisenbaum ont été retrouvés. Ces trois hommes faisaient partie des 124 personnes toujours détenues à Gaza, sur les 252 enlevées le 7 octobre. Le nombre d’otages toujours détenus s’élève désormais à 121, dont 37 morts, selon l’armée israélienne.

Le 7 octobre, Orión Hernández-Radoux a assisté au festival de musique Tribe of Nova, dans le sud d’Israël, lorsque les combattants du Hamas ont attaqué. Dans un entretien accordé à l’AFP en janvier, sa mère française Marie-Pascale Radoux, peintre installée à Labastide-Saint-George, près de Toulouse, demandait «au Hamas pour prendre soin de (son) fils, car il avait des faiblesses physiques« .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Kann mich nicht anstrengen » – Neff lässt Heimrennen à Crans-Montana aus – Sport
NEXT L’incendie de Soliman est presque maîtrisé