L’effondrement tragique d’un restaurant à Majorque fait 4 morts et 16 blessés

L’effondrement tragique d’un restaurant à Majorque fait 4 morts et 16 blessés
L’effondrement tragique d’un restaurant à Majorque fait 4 morts et 16 blessés

AFP

Dernier adieu des Marseillais à l’ancien maire Jean-Claude Gaudin

Les obsèques de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille depuis un quart de siècle, ont débuté jeudi après-midi dans la cité phocéenne, devant un parterre de personnalités venues rendre hommage à cette figure de la droite française, parmi lesquelles Brigitte Macron et Nicolas Sarkozy La messe a débuté vers 15h30 dans la cathédrale de la Major, pleine, située non loin du Vieux-Port, face à la mer. Pas de foule devant le bâtiment mais quelque 200 personnes étaient rassemblées. A l’intérieur, le maire de Nice Christian Estrosi (Horizons) ou le prince Albert II de Monaco étaient assis aux premiers rangs. Le gouvernement était représenté par le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, et la Marseillaise Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d’État chargée de la Ville. Le cortège est parti en début d’après-midi de son quartier natal, Mazargues, dans le sud de la deuxième ville de France. Le corbillard, rempli de gerbes de fleurs, et flanqué de huit autres voitures, s’est arrêté quelques instants devant la place de l’église de Mazargues alors que les cloches sonnaient le glas, avant de repartir sous les applaudissements. Il a ensuite fait un bref arrêt devant l’hôtel de ville où, selon les mots de l’actuel maire de gauche Benoît Payan, il s’est « consacré » à Marseille de 1995 à 2020. Puis le cortège s’est dirigé vers la cathédrale où Jean était présent. -Pierre Papin, Ballon d’or 1991, le président du Sénat, Gérard Larcher, ou encore le président de l’OM, ​​Pablo Longoria et le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier.Jean-Claude Gaudin” “Il n’était pas seulement la voix et le visage de Marseille, il était une figure de la démocratie française” et “une figure du grand mouvement régionaliste”, a déclaré François Bayrou, président du MoDem. Né d’un père maçon et d’une mère qui travaillait dans une corderie, Jean-Claude Gaudin devient professeur d’histoire-géographie dans un collège privé, puis fut également sénateur et ministre, mais surtout maire de Marseille. Il a été victime d’une crise cardiaque lundi matin, à l’âge de 84 ans, dans sa résidence secondaire de Saint-Zacharie dans le Var. La cérémonie en hommage à ce fervent catholique était présidée par le cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille. Elle sera suivie d’une inhumation au cimetière de Mazargues, où repose l’ancien homme d’affaires Bernard Tapie, décédé en 2021. – Abandon – Dès mercredi, la majorité des personnes âgées étaient venues rendre hommage devant le corps du défunt dans son salon agrémenté d’une bibliothèque meublée et ornée de tableaux représentant diverses églises de Marseille, ainsi que des paysages de les criques voisines, où Jean-Claude Gaudin possédait un cabanon. Dans la soirée, quelque 200 personnes ont participé, les visages sérieux, à une veillée de prières autour du cercueil dans l’église de Mazargues où il a été baptisé, en présence de son successeur à la mairie et du cardinal Aveline. “C’était un homme remarquable, il va beaucoup nous manquer (…) Je pense qu’il a fait passer sa vie pour les citoyens, avant la sienne”, a expliqué Lulu Crimon, une habitante du quartier. Mais ses opposants lui reprochent d’avoir abandonné les quartiers défavorisés du nord de Marseille et laissé tomber une partie des immeubles en ruine. écoles, qui bénéficient aujourd’hui d’un plan de rénovation historique. Son dernier mandat a été marqué par le drame de la rue d’Aubagne, le 5 novembre 2018, lorsque deux immeubles insalubres d’un quartier populaire du centre – dont une propriété de la Ville – se sont effondrés. Huit personnes sont mortes enterrées. La mairie avait été accusée d’avoir ignoré les alertes. L’onde de choc a révélé l’ampleur des logements insalubres dans une ville où 40 000 personnes vivent dans des bidonvilles. “Cela me hante tous les jours, en 24 ans je n’ai jamais vécu un tel drame”, confiera plus tard Jean. -Claude Gaudin.Moins de deux ans après l’effondrement de la rue d’Aubagne, alors que ses héritiers potentiels à droite étaient divisés, certains ayant rejoint Emmanuel Macron, une coalition gauche-écologistes-société civile avait remporté la mairie à l’issue des élections municipales avec rebondissements.faa-sia-dac/san/ber

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La police trouve Leiche – .
NEXT le célèbre pasteur se sent « amputé » après le décès de son épouse Blanche Kandolo