vers une école du pétrole dans ce nouveau pays producteur – La Nouvelle Tribune

Tandis que le Niger Alors qu’il se prépare à entrer sur la scène internationale en tant que producteur de pétrole, le pays est confronté à un besoin pressant de main d’œuvre qualifiée pour exploiter pleinement les opportunités d’emploi créées par ce secteur en plein essor. En réponse à ce besoin crucial, le ministre nigérien de l’Enseignement supérieur, Saïdou Mamadou, a inauguré ce vendredi 17 mai une nouvelle école spécialisée dans la formation aux métiers du pétrole et du gaz.

Cet établissement universitaire, rattaché auUniversité André Salifou de Zinderse distingue par son offre éducative complète, incluant des formations au niveau diplômes de licence, de maîtrise et d’ingénieur. Conçu pour répondre aux demandes technique, scientifique et professionnel de l’industrie pétrolière, l’école a pour objectif de préparer une nouvelle génération de professionnels nigériens capables de contribuer activement au développement du secteur pétrolier national.

L’inauguration de cette école marque une étape importante dans la stratégie du Niger visant à tirer parti de son ressources pétrolières. Il fait partie d’une série d’initiatives gouvernementales visant à renforcer les capacités locales. En début d’année, le gouvernement nigérien a signé un accord avec la société West Société africaine d’oléoducs. Elle a supervisé la construction du pipeline Niger-Bénin. Cet accord comprend la mise en œuvre d’un programme de formation ambitieux, permettant aux étudiants nigériens de se former en Université pétrolière du sud-ouest en Chine.

La création de cette école spécialisée est une réponse directe aux défis posés par la commercialisation du pétrole nigérien. En proposant un enseignement de qualité adapté aux besoins de l’industrie, le Niger se donne les moyens de développer une expertise locale solide et de réduire sa dépendance aux compétences étrangères. Cette initiative est également considérée comme un moteur de développement économique, capable de générer des emplois qualifiés et stimuler la croissance dans d’autres secteurs connexes.

L’oléoduc Niger-Bénin, mis en service il y a quelques semaines, constitue une autre pièce maîtresse de la stratégie pétrolière du Niger. L’infrastructure permettra au pays de transporter son pétrole vers les marchés internationaux, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives économiques. Le programme de formation associé à ce projet vise à garantir que les étudiants nigérians possèdent les compétences nécessaires pour participer activement à cette nouvelle ère de l’industrie pétrolière nationale.

En investissant dans éducation et formation professionnelle, le Niger affiche sa détermination à transformer son potentiel pétrolier en une réalité tangible et durable. Les autorités espèrent que ces efforts contribueront à une meilleure gestion des ressources, réduction du chômage et une amélioration générale du niveau de vie des Nigériens.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Intérêts chinois visés au Niger : à qui s’appelle le FPL ?
NEXT Un mort dans une attaque nocturne, la Russie affirme avoir neutralisé 114 drones…