L’ancienne rivale républicaine de Trump, Nikki Haley, votera pour lui

L’ancienne rivale républicaine de Trump, Nikki Haley, votera pour lui
L’ancienne rivale républicaine de Trump, Nikki Haley, votera pour lui

Un raid israélien, qui a débuté mardi matin sur la ville cisjordanienne de Jénine, a fait onze morts, selon le ministère palestinien de la Santé. Les travaux étaient toujours en cours mercredi, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

Alors que la journée de mardi avait été rythmée par le bourdonnement des drones et le bruit des détonations, des explosions et des coups de feu ont encore retenti mercredi à l’intérieur du camp de réfugiés éponyme de cette ville du nord de la Cisjordanie occupée depuis 1967, comme l’ont rapporté des journalistes de l’AFP.

Un véhicule blindé des forces israéliennes patrouillait dans la ville, circulant derrière un bulldozer sur une route principale de Jénine.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué qu’elle « poursuivait son opération à Jénine » au cours de laquelle elle a tué « un certain nombre de terroristes » et trouvé des explosifs placés sous les routes.

Quatre enfants tués

“Le martyre de l’enfant Waseem Ahed Jaradat (15 ans) à Jénine porte à 11 le nombre de martyrs de l’agression de l’occupation contre la ville depuis mardi, dont 4 enfants”, a déclaré le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, qui siège en Cisjordanie, dans un communiqué de presse.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Croissant-Rouge palestinien a affirmé qu’une de ses ambulances avait été la cible de tirs israéliens alors qu’elle tentait de porter secours à un blessé à Jénine, fief des groupes armés palestiniens.

Mardi, des journalistes de l’AFP ont vu les corps de quatre personnes tuées lors de l’incursion militaire israélienne. Dans la soirée, des échanges de tirs ont éclaté entre des soldats israéliens et des hommes masqués et armés, ont constaté des journalistes de l’AFP.

L’armée israélienne a annoncé dans un communiqué qu’elle menait une opération, basée sur des renseignements “concernant des activités terroristes menées par des hommes armés appartenant aux organisations terroristes du Hamas et du Jihad islamique dans la région de Jénine”.

Elle a fait état de « nombreux échanges de tirs » entre ses forces et des « terroristes armés ». “Lors des échanges, des personnes non impliquées auraient été touchées”, a-t-elle ajouté, précisant qu’elle “examinait ces allégations”.

Un journaliste touché par « une balle perdue »

Amer Manasra, un journaliste palestinien indépendant de 25 ans, a déclaré à l’AFP depuis son lit d’hôpital qu’il avait été touché à l’arrière de la jambe par une balle perdue tirée par les forces israéliennes, ajoutant que l’incident avait eu lieu près de l’entrée de l’hôpital. le camp.

Selon le ministère palestinien de la Santé, un chirurgien travaillant à l’hôpital gouvernemental de Jénine figurait parmi les morts. “Oussayed Jabarine a été tué par des tirs de soldats israéliens alors qu’il se rendait à l’hôpital”, a écrit le ministère dans un communiqué.

L’agence officielle palestinienne Wafa a indiqué qu’un enseignant, Allam Jaradat, et un mineur figuraient également parmi les sept morts.

En raison de l’opération israélienne, les écoles de la ville de Jénine et du camp de réfugiés adjacent ont été évacuées, selon Wafa. Plus tard, des écoliers se sont rassemblés dans une mosquée à l’est de Jénine pour les funérailles d’Allam Jaradat, enveloppé dans le drapeau vert du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Israël « tue des innocents »

L’Autorité palestinienne a condamné le raid, affirmant dans un communiqué qu’Israël « tuait des personnes innocentes, des médecins, et détruisait l’infrastructure des hôpitaux, des villes et des villages palestiniens ».

L’armée mène régulièrement à Jénine des opérations qu’elle qualifie d’« antiterroristes », destinées selon elle à prévenir des attaques anti-israéliennes en Israël ou en Cisjordanie.

Plus de 500 Palestiniens tués

Les violences dans ce territoire occupé ont été exacerbées par la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, déclenchée par une attaque du mouvement islamiste sur le territoire israélien le 7 octobre.

Au moins 517 Palestiniens ont été tués par des soldats ou des colons israéliens en Cisjordanie depuis le 7 octobre, selon le ministère palestinien de la Santé.

Depuis la même date, au moins 12 Israéliens ont été tués en Cisjordanie dans des attaques ou attaques palestiniennes, selon les données officielles israéliennes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats/afp

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lily quitte William (résumé et rediffusion de l’épisode du mardi 11 juin 2024 sur TF1)
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .