la guerre des détroits aura-t-elle lieu ? – .

la guerre des détroits aura-t-elle lieu ? – .
la guerre des détroits aura-t-elle lieu ? – .

Livre. L’hypothèse d’une guerre dans le détroit de Formose est envisagée sous tous ses aspects depuis des décennies, tant par les universitaires que par les stratèges politiques et militaires, car ses conséquences seraient désastreuses non seulement pour Taiwan, mais aussi, potentiellement, pour le monde entier. C’est l’objet de Taiwan, une obsession chinoise (Hémisphères, 184 pages, 20 euros), de Jacques Gravereau, spécialiste de l’Asie, professeur à Science Po et HEC, et fondateur de l’Institut HEC Eurasia.

Lire aussi le décryptage | Article réservé à nos abonnés Taïwan : sous la présidence de Tsai Ing-wen l’équilibre, huit ans de stabilité dans la tempête

Ajouter à vos sélections

Pour la Chine, ce serait une guerre de “réunification”. C’est l’ambition réaffirmée du président chinois Xi Jinping, même si la force est toujours présentée par Pékin comme un dernier recours. Pour Taiwan et le monde occidental tout entier, ce serait un “annexion”l’île n’a jamais été conquise ni gouvernée par le Parti communiste chinois depuis sa victoire en Chine continentale en 1949.

L’hypothèse d’une guerre entre la Chine et Taiwan a gagné en urgence et en plausibilité depuis le déclenchement du conflit en Ukraine en 2022, posé dans des termes presque identiques : une annexion unilatérale du point de vue du pays. attaqué et de l’Occident, mais une réunification du point de vue du pays agresseur, avec sa question corollaire immédiate : quels autres pays seraient entraînés dans un tel conflit ?

Contexte géostratégique

L’ouvrage, écrit dans un style alerte et ponctué d’invectives contre le pouvoir central chinois, débute par quelques rappels historiques illustrant le statut fluctuant de l’île, habitée pendant des siècles par une population indigène, mais régulièrement occupée par des populations immigrées ou colonisatrices. L’auteur évoque au passage une tentative d’annexion de Taïwan par la flotte française en 1884. Il détaille également la militarisation ultra-rapide, entre 2014 et 2016, de plusieurs îlots de la mer de Chine méridionale, transformés en bases militaires chinoises, et souligne que le deux questions, la mer de Chine et Taiwan, sont intrinsèquement liées.

Aux premiers chapitres servant à planter le décor sont suivis ceux de politique-fiction, dans lesquels Jacques Gravereau passe en revue trois futurs hypothétiques. Du froid, qualifié de vert, où le statu quo prévaut dans un contexte apaisé, au chaud, qualifié de rouge, où un conflit éclate. Le pays se situe actuellement en zone orange, située entre ces deux extrêmes.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Taïwan : le nouveau président appelle la Chine à renoncer à la force

Ajouter à vos sélections

La dernière partie de la collection (« Scénarios du pire ») présente plusieurs simulations où la guerre est déclenchée, inévitablement par la Chine, qui “Je n’ai jamais eu d’alliance ni d’alliés”, observe Jacques Gravereau. Mais où commence la guerre ? La Chine a-t-elle intérêt à s’emparer d’abord des petites îles très proches du continent chinois ? Quel serait le résultat d’un bombardement massif, suivi d’un atterrissage ? Plus que pour ces différents scénarios, c’est surtout pour la présentation détaillée du contexte géostratégique et économique dans lequel se déroulerait ce conflit que l’ouvrage mérite d’être lu.

Il vous reste 4,39% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la Nati surprend l’Allemagne, suivez les derniers matchs du groupe A
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .