deux conditions préalables à la paix

deux conditions préalables à la paix
deux conditions préalables à la paix

Rien ne peut justifier les actions terroristes du Hamas du 7 octobre 2023. Elles ont causé la mort de 1 200 personnes, principalement des civils, pour la seule raison qu’elles étaient juives. Ils sont la preuve que cette organisation terroriste ne recherche en aucun cas la paix entre la Palestine et Israël.

Le droit légitime d’Israël à se défendre ne peut, ici non plus, justifier la politique folle menée par Benjamin Netanyahu dans la bande de Gaza.

Sous le coup d’une possible mise en accusation par la justice internationale, ce dirigeant accélère sa démarche meurtrière contre les habitants de ce territoire.

Les peuples israélien et palestinien méritent mieux que les fanatiques du Hamas ou de l’extrême droite israélienne.

Pour l’UNSA, le retour des otages et un cessez-le-feu immédiat sont essentiels pour espérer construire une paix durable entre deux Etats qui se reconnaissent.

En France, ce conflit semble être le prétexte à la résurgence du racisme et de l’antisémitisme.

Incendie de la synagogue de Rouen, tags sur le mur des Justes, qu’il s’agisse d’une volonté étrangère de déstabiliser la société française ou du fait de factions antisémites de notre société, l’UNSA s’élèvera toujours contre ces actes.

Le racisme et l’antisémitisme n’ont pas leur place en France comme partout dans le monde.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un locataire qui avait assigné en justice le bailleur ACM Habitat débouté
NEXT L’inflation américaine à nouveau au centre de l’attention, l’automobile sous pression