L’Impériale produit du pétrole pour la première fois sur le projet Grand Rapids en utilisant une technologie à faibles émissions

L’Impériale produit du pétrole pour la première fois sur le projet Grand Rapids en utilisant une technologie à faibles émissions
L’Impériale produit du pétrole pour la première fois sur le projet Grand Rapids en utilisant une technologie à faibles émissions

Augmentation de la production à 15 000 barils par jour avec de faibles émissions de GES Réduction de l’intensité des émissions attendue de 40 % par rapport aux technologies existantes Soutient l’objectif de réduire l’intensité des émissions de ses actifs de sables bitumineux exploités de 30 % d’ici 2030

L’Impériale (TSE : IMO, NYSE American : IMO) a annoncé aujourd’hui que son projet de sables bitumineux de Grand Rapids a commencé la production à Cold Lake, marquant le premier déploiement commercial d’une technologie de récupération utilisant moins de vapeur pour réduire l’intensité des émissions.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué de presse complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20240522128423/en/

(Photo : Fil d'affaires)

(Photo : Fil d’affaires)

Le projet, situé sur le site d’exploitation de l’Impériale à Cold Lake, devrait réduire l’intensité des émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport aux procédés actuellement utilisés. Cette technologie, appelée séparation gravitaire stimulée par la vapeur améliorée par solvant (SGSIV-AS), utilise du pétrole plus léger mélangé à de la vapeur pour récupérer le pétrole des gisements souterrains. L’Impériale a développé et piloté cette technologie, qui est la première à être déployée dans l’industrie.

« Grand Rapids représente une étape clé dans les plans de l’Impériale visant à continuer de réduire les émissions et d’offrir de la valeur aux actionnaires grâce à des opportunités de grande valeur qui continuent d’augmenter la production et de réduire les coûts », a déclaré Brad Corson, président du conseil d’administration, président et chef de la direction.

« À Cold Lake, nous travaillons à faire passer environ 40 % de la production vers des technologies à faibles émissions d’ici 2030. Je tiens à féliciter les équipes qui ont mené à bien ce projet après plus d’un an de travail. en avance sur le programme.

La production continuera d’augmenter au cours des prochains mois, pour atteindre 15 000 barils bruts par jour plus tard cette année.

L’Impériale prévoit réduire l’intensité des émissions de gaz à effet de serre au cours de la prochaine décennie pour soutenir les objectifs de carboneutralité du Canada. D’ici la fin de 2030, l’Impériale prévoit réduire de 30 % l’intensité des émissions de gaz à effet de serre de portée 1 et de portée 2 provenant de ses installations de sables bitumineux en exploitation, par rapport aux niveaux de 2016. L’entreprise prévoit d’y parvenir en mettant en œuvre dans ses opérations de Cold Lake des technologies de nouvelle génération qui génèrent moins d’émissions de gaz à effet de serre, en améliorant l’efficacité de ses installations et en utilisant le captage et le stockage. de carbone.

Déclarations prospectives : les déclarations contenues dans ce rapport qui concernent des situations ou des événements futurs, y compris les prévisions, les objectifs, les attentes, les estimations et les plans d’affaires, sont des déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs comprennent des références à l’objectif d’intensité des émissions de gaz à effet de serre de l’Impériale pour 2030 pour ses activités de sables bitumineux ; les conséquences et le calendrier de la phase 1 du projet Grand Rapids-Cold Lake, y compris les augmentations de production, la production prévue et les réductions de l’intensité des émissions de gaz à effet de serre ; et les plans de l’entreprise visant à faire évoluer la production de Cold Lake vers des technologies à faibles émissions, à améliorer l’efficacité et à utiliser le captage et le stockage du carbone, ainsi qu’à continuer de réduire les émissions et de rechercher des opportunités d’augmenter la production et de réduire les coûts, et sont basés sur les prévisions et estimations actuelles de l’entreprise. , projections et hypothèses faites au moment de la déclaration.

Les résultats financiers et opérationnels réels qui seront atteints, y compris les attentes et les hypothèses concernant la demande future d’énergie, l’offre et l’allocation des sources ; sur les plans, le calendrier, les coûts, les évaluations techniques et les capacités des projets, ainsi que sur la capacité de la Société à exécuter efficacement ces plans et à exploiter ses actifs, y compris la phase 1 du projet Grand Rapids à Cold Lake ; sur l’adoption et l’impact de nouvelles installations et technologies en ce qui concerne la réduction de l’intensité des gaz à effet de serre, y compris le remplacement du procédé à vapeur à forte intensité énergétique à Cold Lake par des solvants, la technologie des gaz de combustion des chaudières Kearl, le diesel renouvelable Strathcona, le captage et le stockage du carbone, les technologies de récupération et les projets d’efficacité, ainsi que toute modification de la portée, des conditions ou des coûts de ces projets ; sur l’obtention du soutien nécessaire de la part des décideurs politiques et d’autres parties prenantes pour diverses nouvelles technologies ; sur la disponibilité et le coût des matières premières obtenues et cultivées localement et sur l’approvisionnement en diesel renouvelable de la Colombie-Britannique en vertu de sa législation sur les carburants à faible teneur en carbone ; sur le montant et le calendrier des réductions d’émissions, y compris l’impact des carburants à faible teneur en carbone ; sur les résultats des programmes de recherche et des nouvelles technologies, notamment en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, et la capacité de déployer de nouvelles technologies à l’échelle commerciale à un coût compétitif et la compétitivité des sources d’énergie alternatives et autres technologies de réduction des émissions ; sur l’obtention en temps opportun de l’approbation d’organismes tiers et d’organismes de réglementation, y compris pour les nouvelles technologies qui aideront l’entreprise à atteindre ses objectifs de réduction des émissions ; sur les performances des prestataires de services tiers ; sur les prix des matières premières, les taux de change et les conditions générales du marché ; sur les lois applicables et les politiques gouvernementales, notamment en ce qui concerne le changement climatique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et les carburants à faible teneur en carbone, peuvent être sensiblement différentes en fonction d’un certain nombre de facteurs.

Ces facteurs comprennent les variations mondiales, régionales et locales de l’offre et de la demande de pétrole, de gaz naturel et de produits pétroliers et pétrochimiques et leurs effets sur les prix, les écarts et les marges, y compris les mesures prises par les gouvernements étrangers en ce qui concerne les niveaux d’offre et les prix et la survenance de les guerres ; les événements politiques ou les évolutions réglementaires, y compris les modifications apportées à la législation ou aux politiques gouvernementales ; les réglementations environnementales, y compris les réglementations et les modifications apportées à ces réglementations liées au changement climatique et aux émissions de gaz à effet de serre ; les échecs, les retards ou l’incertitude des politiques et des évolutions du marché favorables à l’adoption de nouvelles technologies à faible émission de carbone et d’autres technologies favorisant la réduction des émissions ; la réception en temps opportun des approbations réglementaires, en particulier en ce qui concerne les projets de réduction des émissions à grande échelle ; la gestion et les calendriers du projet et leur achèvement dans les délais ; difficultés techniques ou opérationnelles imprévues ; la disponibilité et la performance des prestataires de services indépendants ; et d’autres facteurs abordés au point 1A, Facteurs de risque, et au point 7, Rapport de gestion, du rapport annuel le plus récent de la société sur formulaire 10-K.

Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont certains sont similaires à ceux d’autres sociétés pétrolières et gazières et d’autres sont propres à l’Impériale. Les résultats réels de l’Impériale pourraient différer sensiblement de ceux implicites ou exprimés dans les déclarations prospectives, et les lecteurs sont avertis de ne pas s’y fier indûment. L’Impériale ne s’engage aucunement à mettre à jour publiquement les énoncés prospectifs fournis dans les présentes, sauf si la loi l’exige.

Les énoncés prospectifs et autres énoncés concernant les initiatives et les aspirations environnementales, sociales et durables de l’Impériale ne constituent pas une indication que ces énoncés sont importants pour les investisseurs ou qu’ils devraient être divulgués dans les documents de l’entreprise. déposée auprès des autorités en valeurs mobilières. En outre, les déclarations environnementales, sociales et de durabilité historiques, actuelles et prospectives peuvent être basées sur des normes de mesure des progrès qui sont encore en cours de développement, des contrôles et processus internes qui continuent d’évoluer et des hypothèses qui peuvent changer à l’avenir, y compris le développement de nouveaux règles. Les projets ou opportunités individuels peuvent progresser en fonction d’un certain nombre de facteurs, notamment la disponibilité d’un soutien politique, la technologie permettant une réduction rentable, le processus de planification de l’entreprise et l’alignement avec les partenaires L. Impériale et autres parties prenantes.

Source : Impérial

Après plus d’un siècle d’activité, l’Impériale continue de diriger son industrie en tirant parti de la technologie et de l’innovation pour soutenir le développement responsable des ressources énergétiques du Canada. En tant que plus grand raffineur de pétrole au Canada, principal producteur de pétrole brut et de produits pétrochimiques et principal distributeur national de carburants, notre entreprise s’engage à maintenir des normes élevées dans tous les domaines de nos activités.

Consultez la version Source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240522128423/en/

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quinté+ : Le Top 3 des journalistes d’Equidia pour le Prix de Diane Longines (Gr.1) dimanche à Chantilly
NEXT à quelle heure voir la princesse de Galles ce samedi 15 juin ? – .