Le prix de l’eau va augmenter dans certaines communes des Pyrénées-Orientales

Le prix de l’eau va augmenter dans certaines communes des Pyrénées-Orientales
Le prix de l’eau va augmenter dans certaines communes des Pyrénées-Orientales

Par

Émilien Vicens

Publié le

22 mai 2024 à 13h19
; mis à jour le 22 mai 2024 à 13h29

Voir mon actualité
Suivre Actualités Perpignan

C’est l’une des annonces faites par Christophe Béchu, ce mercredi 22 mai. Visite du Pyrénées Orientales, le ministre de la Transition écologique a annoncé son plan de résilience et les projets concrets qui seront bientôt lancés dans le département le plus sec de France. Le député du gouvernement a également fait plusieurs annonces.

Hausse prochaine des prix de l’eau

Parmi elles, une information qui ne devrait pas forcément réjouir les habitants des Pyrénées-Orientales : les tarifs de l’eau devraient augmenter sur une majeure partie du territoire, a annoncé Christophe Béchu, venu “envoyer un message de franchise, de mobilisation et d’optimisme”.

Le ministre de la Transition écologique a expliqué que les prix de l’eau dans les Pyrénées-Orientales étaient globalement inférieurs à la moyenne nationale.

« Il y a déjà des efforts qui ont été faits ici dans certains territoires, avec des prix de l’eau supérieurs à la moyenne, et des taux de fuites inférieurs à la moyenne nationale. Preuve d’une corrélation entre ces différents sujets”, a alors expliqué Christophe Béchu devant -.

Financer les canalisations et réduire les fuites

Pour justifier cette future hausse du prix de l’eau dans les Pyrénées-Orientales, Christophe Béchu a annoncé la nécessité de financer les réseaux souterrains. L’année dernière, treize communautés ont été identifiées comme ” points noirs “avec plus de 50 % de fuites d’eau potable via les canalisations.

« Les travaux dans les canalisations sont ingrats, car ils ne sont pas visibles et coûtent cher. Mais si nous ne faisons pas ce travail, il n’y a pas d’avenir », a rappelé le ministre, avant de poursuivre :

Dans le département, le taux de fuite est élevé et le taux d’investissement est faible. Pour lutter contre les fuites, il faudra donner plus de moyens aux services de l’eau et cela passe par augmenter un peu le prix de l’eau dans les secteurs concernés, et non sur l’ensemble des Pyrénées-Orientales.

Christophe BéchuMinistre de la Transition écologique

« Quelques euros par mois »

Plus tôt dans la journée, il a annoncé sur France Bleu Roussillon une future augmentation de 20 à 30 % des prix, soit « quelques euros par mois ». « C’est un petit investissement, mais cela évite d’énormes dépenses. Allez demander à ceux qui sont obligés d’aller faire le plein d’eau minérale», rappelle le membre du gouvernement.

Vidéos : actuellement sur -

A ce jour, Christophe Béchu a annoncé que douze communes des Pyrénées-Orientales étaient déjà privées d’eau potable, et une cinquantaine d’autres, représentant 35 000 habitants (7 % de la population du département) étaient sous surveillance. “L’eau c’est la vie, nous en avons besoin et l’Etat sera là en solidarité, mais à condition que chacun prenne sa part”, a conclu le ministre.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une interview vertieft die Gräben – .