Un suspect de 20 ans mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire

Un suspect de 20 ans mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire
Un suspect de 20 ans mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire

Dimanche 19 mai, à Vias, deux hommes en sont venus aux mains. Un homme de 20 ans a tué un homme de 39 ans d’un coup de couteau au poumon gauche. À trois reprises, la victime est venue déranger le suspect alors qu’il déjeunait entre amis dans un snack du village. Le jeune a été placé en détention provisoire ce mardi 21 mai au soir. Il est mis en examen pour meurtre.

Dimanche 19 mai, vers 20 heures, les pompiers sont intervenus au centre-ville de Vias pour tenter de secourir un homme de 39 ans présentant une importante blessure à la poitrine. L’homme est finalement décédé un peu plus tard dans le véhicule des pompiers malgré les soins prodigués. Le principal suspect est un homme de 20 ans qui a été interpellé sur place par les policiers municipaux de Vias et placé en garde à vue par des militaires de la compagnie de gendarmerie de Pézenas. Il était inconnu de la police et venait de démarrer sa propre entreprise de plâtrerie.

« La vie de ce jeune est brisée »

« La vie de ce jeune homme est brisée, a confié M.e Luc Abratkiewicz qui défend l’auteur présumé. Il reconnaît la matérialité des faits, mais c’est un jeune sans histoire, sans casier qui s’est retrouvé dans une situation qu’il n’a pas su gérer. Il exprime de profonds regrets pour ce qu’il a fait.

« Ce mardi 21 mai après-midi, le parquet a décidé de demander l’ouverture d’une information judiciaire du chef de meurtre. a confirmé le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland. Devant le juge d’instruction, comme lors de sa garde à vue, l’accusé a reconnu avoir poignardé la victime, mais uniquement pour se défendre. Il a été mis en examen par le juge d’instruction du chef de meurtre (homicide volontaire), puis placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention en début de soirée.

Des faits qui se déroulent en trois étapes

Selon nos informations, les événements se sont déroulés en trois temps. C’est ce que confirme le procureur de la République de Béziers. « La victime est entrée en contact pour la première fois avec l’accusé qui se trouvait à la terrasse d’un snack du centre-ville, provoquant une première bagarre à l’issue de laquelle la victime est repartie le visage ensanglanté. Environ 20 minutes plus tard, la victime aurait repris contact provoquant une deuxième bagarre, puis aurait couru après son adversaire en prenant à nouveau la fuite. 20 minutes plus tard, toujours à proximité du snack, une troisième bagarre aurait eu lieu entre les deux hommes au cours de laquelle la victime aurait été. mortellement blessé par un coup de couteau.

Selon des témoins sur place, qui ont déjeuné avec le suspect, le jeune homme s’est d’abord défendu avec une chaise pour faire fuir l’homme décédé. Ce dernier serait revenu à la charge un instant plus tard, avec un couteau, et c’est l’auteur du coup fatal qui aurait alors pris la fuite avant de revenir avec ses amis. La victime est ensuite revenue une troisième fois et c’est à ce moment-là que fut porté le coup mortel qui a perforé le poumon gauche de la victime qui, comme le suspect, portait des traces de coups sur le corps. Dans quelles circonstances ?

La victime aurait eu un problème avec le père du suspect

Toujours selon nos informations, quelques jours plus tôt, le père du jeune mis en examen était venu aider une vendeuse dans un commerce de Vias, qui a été agressée par l’homme décédé. Il l’avait mis en fuite en intervenant pour que le caissier cesse d’être agacé. Un affront qui n’aurait pas été toléré par la victime qui s’en est prise au jeune ce dimanche soir, invoquant ces faits devant témoins.

« Les investigations se poursuivent sous l’autorité du juge d’instruction dans le but notamment de déterminer plus précisément le déroulement des faits, l’origine de l’arme qui n’a pas été retrouvée jusqu’à présent, le comportement et la motivation des deux protagonistes lors de l’incident. différentes étapes de cette soirée, la nature de leurs relations, ainsi que l’éventuelle consommation d’alcool ou de toxines par la victime au moment des faits, certains témoins affirmant qu’elle était visiblement alcoolisée.a ajouté le procureur de la République.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le G7 offre 50 milliards de dollars à l’Oekraïne en argent
NEXT Le pape François a encore une fois utilisé un mot insultant contre les homosexuels