un comparateur trompe des milliers de consommateurs

un comparateur trompe des milliers de consommateurs
un comparateur trompe des milliers de consommateurs

Le prix de l’électricité a explosé ces dernières années et quand des particuliers ne trafiquent pas les compteurs Linky, certaines entreprises n’hésitent pas à mentir aux consommateurs. À mesure que nous apprenons L’internautele comparateur Selectra est épinglé par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Épinglé pour avoir trompé les consommateurs

La Répression des fraudes accuse le comparateur d’avoir proposé des offres plus attractives qu’elles ne l’étaient réellement, trompant des milliers de consommateurs français à la recherche d’une alternative à la flambée des prix de l’électricité. Le nombre d’internautes trompés n’a pas été communiqué.

Sans préciser le nom de l’entreprise, la DGCCRF explique que Selectra a privilégié un fournisseur d’énergie dont les offres n’existaient pas et dont le prix du kWh était supérieur au tarif réglementé. Les autorités précisent que les bons plans avancés plus que les autres étaient dus au fait que l’entreprise avait obtenu un avantage financier. La tromperie a eu lieu entre 2020 et 2022, période de hausse des coûts de l’électricité.

400 000 € d’amende infligée à Selectra

L’association Consommation, Habitat et Cadre de Vie (CLCV) s’explique au micro Parisien qu’il « Il faut se méfier des comparateurs. Les fournisseurs qui ne sont pas chers, qui arrivent en tête des comparatifs, sont souvent ceux qui sont les plus recherchés par la DGCCRF et la CLCV ». Même si les autorités n’ont pas sanctionné Selectra sur la période depuis 2023. Le comparateur a mis en place de meilleurs contrôles de ses offres et a écopé d’une amende de 400 000 €.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à l’Euro 2024, l’Angleterre rate le coche et s’ouvre aux critiques
NEXT L’inflation américaine à nouveau au centre de l’attention, l’automobile sous pression