une « cyberattaque sans précédent » a visé l’archipel avant l’arrivée d’Emmanuel Macron, ce que l’on sait

une « cyberattaque sans précédent » a visé l’archipel avant l’arrivée d’Emmanuel Macron, ce que l’on sait
une « cyberattaque sans précédent » a visé l’archipel avant l’arrivée d’Emmanuel Macron, ce que l’on sait
>>>>
Westend61 via Getty Images Une « cyberattaque sans précédent » a visé la Nouvelle-Calédonie, mardi 21 mai au soir avant l’arrivée d’Emmanuel Macron. (Photo d’illustration)

Westend61 via Getty Images

Une « cyberattaque sans précédent » a visé la Nouvelle-Calédonie, mardi 21 mai au soir avant l’arrivée d’Emmanuel Macron. (Photo d’illustration)

CYBERATTAQUE – Attaques via Internet. La Nouvelle-Calédonie a subi une « cyberattaque d’une force sans précédent » qui est depuis “arrêté”a annoncé le gouvernement calédonien ce mercredi 22 mai. Les faits survenus « un peu après » l’annonce par Emmanuel Macron de sa visite dans l’archipel français.

Alors que le chef de l’État est depuis mardi soir dans l’avion pour Nouméa pour lancer une ” affectation ” dialogue, les équipes de l’Etat et de l’OPT (Office des postes et télécommunications) ont été à pied d’œuvre dans la nuit de mardi à mercredi pour mettre fin à cette cyberattaque qui n’a pas causé de dégâts majeurs.

« Saturer » le réseau calédonien

« Un fournisseur d’accès (à internet) a subi une attaque externe sur une adresse IP dans le but de saturer le réseau calédonien », a déclaré Christopher Gygès, membre (Les Loyalistes) du gouvernement collégial local, en conférence de presse. Depuis, dit-il, le « Les équipes de l’État et de l’OPT ont réussi à stopper cette attaque avant qu’il n’y ait des dégâts importants ».

Concernant la cyberattaque, “des millions d’emails ont été envoyés simultanément sur une adresse email destinée à surcharger” le réseau “et le rendre inopérant”a encore expliqué Christopher Gygès.

Selon les informations de BFMTV, la plupart des adresses IP (numéro d’identification de chaque appareil) provenaient de Russie.

C’est arrivé « très peu de temps après l’annonce de l’arrivée du Président de la République en Nouvelle-Calédonie », il a insisté. L’arrivée d’Emmanuel Macron après des jours d’émeutes sur le rocher a eu lieu mardi peu avant midi, heure de Paris.

En plus de cette cyberattaque, la nuit de mardi à mercredi « a été plus calme que la précédente malgré deux incendies dans la métropole de Nouméa », a rapporté le Haut-commissariat de la République dans un communiqué. Selon la municipalité de Nouméa, interrogée par l’AFP, deux écoles et 300 véhicules d’une concession sont partis en fumée.

Voir aussi sur HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Celtics soutiennent les Mavericks dans un trou 0-3 avec un troisième quart dominant lors d’une victoire 106-99
NEXT Les indices américains en hausse après la décision de la Fed et l’inflation