le prix de l’eau va « bien sûr » augmenter dans les Pyrénées Orientales

le prix de l’eau va « bien sûr » augmenter dans les Pyrénées Orientales
le prix de l’eau va « bien sûr » augmenter dans les Pyrénées Orientales

C’est le prix de la sécheresse dans les Pyrénées-Orientales. LES investissements annoncés ce mercredi matin sur France Bleu Roussillon par le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu nécessiteront un augmentation du prix de l’eau dans le département. “Nous sommes confrontés à une ressource rare et à un sous-investissementdécrit Christophe Béchu. En faisant un petit effort, mais en le faisant de manière cohérente et dans la durée, vous vous donnez une capacité d’investissement extrêmement importante.

Nous avons du mal à lutter contre les fuites, justifie Christophe Béchu. En France, en moyenne, un litre d’eau sur cinq est perdu par fuite. Dans de nombreuses communes [des Pyrénées-Orientales]nous n’en sommes pas à un litre sur cinq, nous sommes à un litre sur trois, avec un réseau qui est défaillant et dans lequel il n’y a pas eu globalement suffisamment d’investissements ces dernières années

« L’eau 30 % moins chère dans les OP qu’ailleurs »

Selon lui, l’augmentation des tarifs de l’eau** est donc nécessaire et logique. “Il faut être conscient des travaux de ce type. Ils construisent des pipelines pendant 50 à 60 anspoursuit le ministre ce mercredi sur France Bleu Roussillon. Il ne s’agit donc pas de tout faire en un an, il s’agit d’avoir un rythme de renouvellement qui permettra demain de ne plus jeter une ressource qui devient de plus en plus précieuse.», analyse Christophe Béchu.

Le ministre estime qu’ailleurs «en France, le prix de l’eau est un peu plus élevé. Nous sommes [dans les Pyrénées-Orientales] globalement 30% en dessous des prix qui existent dans le reste de la France. Il faut comprendre que cela peut paraître une petite somme, car on parle de quelques euros par foyer et par an. Mais au final, ce sont ces euros qui permettent de rembourser les emprunts que vous contractez sur de longues durées et ils permettent d’investir sur le réseau.« .

“Rien de plus essentiel que l’eau”

Selon le ministre, cette hausse des prix permettra d’éviter «finir par se retrouver avec des coupures ou des difficultés« . Une augmentation des prix de 20 à 30%ça représente quelques euros par mois« . “JEJe ne dis pas que ce n’est rien, je dis qu’au final, si on doit aller acheter des bouteilles en plastique au supermarché du coin parce qu’on n’a plus d’eau au robinet et qu’on n’a pas fait les investissements, en en termes de pouvoir d’achat on le sent passer plus que le fait d’aller faire des travaux pour préserver une ressource qu’est la vie, conclut Christophe Béchu. J’aimerais croire que tout est essentiel, mais il n’y a pas grand chose de plus essentiel que l’eau», conclut la ministre de la Transition écologique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une interview vertieft die Gräben – .