Combien de jours sans alcool faut-il pour que le cœur, le foie et l’estomac se rétablissent ? – .

Combien de jours sans alcool faut-il pour que le cœur, le foie et l’estomac se rétablissent ? – .
Combien de jours sans alcool faut-il pour que le cœur, le foie et l’estomac se rétablissent ? – .

La consommation d’alcool a des effets négatifs sur le corps. Des organes comme le cœur, le foie ou l’estomac peuvent en souffrir. Combien de temps leur faudra-t-il pour récupérer ?

La consommation d’alcool peut être dangereuse pour la santé : c’est une toxine qui peut attaquer les organes. Elle peut notamment affecter les neurotransmetteurs du cerveau, limitant ainsi la capacité de perception et de réaction. Une consommation excessive peut également provoquer des problèmes de foie. Cette dernière est, en effet, fortement utilisée lors de la consommation d’alcool. En cas d’excès, il n’est plus capable de décomposer la boisson et finit par la stocker sous forme de graisse.

Le cœur est également impacté avec un risque de potentielles maladies cardiovasculaires et une accélération du rythme cardiaque. L’estomac, quant à lui, connaît une production accrue d’acide gastrique, ce qui peut entraîner une inflammation. Santé Publique France recommande donc de ne pas consommer plus de dix verres standards par semaine, soit pas plus de deux par jour. Il est également recommandé de passer au moins deux jours sans consommation par semaine. La meilleure chose pour le corps est d’arrêter toute consommation. L’abstinence peut rapidement montrer des effets bénéfiques.

En réalité, un mois sans alcool suffirait à aider l’estomac, le cœur et le foie à se remettre de cette consommation. Le cœur retrouve alors un bon rythme, le foie est détoxifié et l’estomac récupère. Cela explique notamment le concept de « Dry January », qui fait suite aux fêtes de fin d’année, où la consommation d’alcool peut être excessive.

Une dizaine de journalistes du New Scientificist, avec l’aide du Liver and Digestive Health Institute de l’University College London Medical School, ont mené l’expérience sur cette période. Les changements dans le foie des personnes qui se sont abstenues pendant un mois complet étaient visibles après seulement quelques semaines. Chez les personnes observées, la graisse avait notamment diminué de 15 à 20 % après cette période.

Dans une autre étude, des chercheurs britanniques assurent qu’après seulement deux semaines sans alcool, les premiers effets positifs sont déjà observables. Mais c’est surtout après quatre semaines qu’on observe une meilleure forme, un système immunitaire renforcé et une tension artérielle plus basse. Dans le sang, il faudra cependant attendre six semaines pour constater la différence.

Attention, les bienfaits de l’abstinence d’alcool dépendent toujours de la personne et de la quantité d’alcool qu’elle boit avant le jeûne. S’arrêter quelques semaines pour se remettre sur les rails n’est pas non plus une garantie d’une bonne santé, loin de là. Le sevrage brutal est également déconseillé aux gros buveurs, qui doivent plutôt consulter un médecin pour déterminer la bonne façon d’arrêter.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les transactions par carte de crédit étrangère ajoutent des dollars rares à la circulation vénézuélienne – 13/06/2024 à 13h00 – .
NEXT Le feu de forêt, désormais maîtrisé, serait d'”origine accidentelle”