Journée festive de préparation des deux ans de la Recyclerie de Saint-Affrique

Journée festive de préparation des deux ans de la Recyclerie de Saint-Affrique
Journée festive de préparation des deux ans de la Recyclerie de Saint-Affrique

De bons moments seront partagés pour célébrer le bon fonctionnement de la Recyclerie.

Tous à la déchetterie le samedi 25 mai pour fêter ses 2 ans d’existence et son agrandissement ! « Le recyclage connaît de plus en plus de succès. Saint-Affrique est vide le samedi après-midi, ils sont tous là», s’enthousiasme Catherine Roumégous, coprésidente de l’association La Cyclades (avec Françoise Domec).

Elle poursuit : « Nous sommes ici depuis 2 ans et nous commencions à être vraiment à l’étroit. Ainsi, en plus du bâtiment de 490 m² que nous occupons, nous allons louer une partie du hangar voisin. La déchetterie entreposera le mobilier (armoires, buffets, tables, etc.), la literie (lit et matelas), les matériaux de construction ainsi que le rayon vêtements.

« De plus, cet espace couvert de 270 m² sera complété par un immense parking goudronné de 900 m². Les structures environnantes gémissaient car le mercredi après-midi et le samedi, nos jours d’ouverture, des dizaines de voitures stationnaient là où elles pouvaient et gênaient parfois », explique Joël Vidal, directeur administratif de l’association.

Changement d’entreprise

La trotteuse est dans l’air du temps. « Les gens sont heureux de donner et heureux d’acheter des produits recyclés, pour moi un pied de nez à la société de consommation », estime Catherine Roumégous.

Un avis partagé par Jean-Marc Robine, directeur technique. « Nous assistons à une grande dynamique qui s’opère, à un changement de société. » Aujourd’hui, l’usine de recyclage compte trois salariés et vingt-cinq bénévoles, dont dix réguliers. Joël Vidal précise : « Le recyclage vend mais répare aussi ce qui peut être réparé. Horloger à la retraite répare des montres à domicile, Bill répare tout l’électronique, notamment les systèmes HIFI, et Yves les coupe-bordures, les perceuses et divers outils électriques. Un local est dédié au reconditionnement des vélos. La force de la déchetterie est sa localisation, à quelques dizaines de mètres de la déchetterie.

« Les gens, de passage pour jeter leurs encombrants, s’arrêtent et déposent chez nous ce qu’ils ne veulent pas voir tomber en morceaux, un tas de carrelage, un seau inutile, un sommier impeccable, des CD qu’ils n’ont pas. Je n’écoute pas. en savoir plus… De plus, nous trions et donnons nous-mêmes des pièces à d’autres associations, des couvertures à la SPA (Société de Protection des Animaux), la Croix Rouge et l’association Sainte-Africaine Chats de la Sorgues, des tissus à un atelier d’insertion, de la vaisselle ébréchée. et des assiettes pour les oiseaux et les animaux sauvages. Une belle chaîne de solidarité.

Économie solidaire

L’anniversaire du 25 mai aura lieu de 9h à 21h et s’annonce sublime. Le public découvrira de nouveaux espaces et aménagements ainsi que des rayons vêtements et enfants (livres et jouets) beaucoup plus grands. Au programme : des ateliers gratuits, « Petite réparation » animés par Ali et « Vieux textiles à redonner vie » avec l’antenne millauoise du collectif Snooz (inscription sur place pour les deux) et une table ronde sur l’économie solidaire avec le CPIE (Centre Permanent pour les initiatives environnementales). A midi, l’association La Cyclades propose un apéritif, animé par le duo Clari’n’zo (jazz) tandis qu’à 18h, le Trio Loriot (musique folk et traditionnelle) ravit les oreilles du public avant DJ Vince à 19h à 21h.

Midi

Côté restauration, que de bons produits frais et locaux avec l’association Le Lieu-dit le midi qui regroupe des personnes en formation maraîchère et ses plats végétariens. Le soir, place à l’innovation avec Pauline Pops et son concept (elle dirige son restaurant, Chez Pop’s, 10 rue Gambetta), une base de riz et les convives choisissent l’accompagnement. Tout est permis ! Crêpes et rafraîchissements toute la journée. A noter les petits prix et les repas sans réservation (places limitées cependant).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Amadou Ba sur le premier baril de pétrole « C’est bien de pouvoir construire le Sénégal sans pétrole ni gaz »
NEXT vers la prolongation du statu quo