journée complète pour les Français en qualifications

journée complète pour les Français en qualifications
journée complète pour les Français en qualifications

Pas moins de neuf joueurs français ont passé le premier tour des qualifications ce mardi porte d’Auteuil.

Au lendemain de la qualification des sept premiers Français au deuxième tour des éliminatoires de Roland-Garros, neuf autres joueurs français ont décroché leur ticket pour ce deuxième tour. Parmi eux, Titouan Droguet (132e mondial) a écarté Jules Marie, connu notamment pour son parcours raconté sur YouTube (7-6, 6-3). Mieux connu au tour principal, Quentin Halys (187e) a défait le Québécois Alexis Galarneau (7-5, 6-3) pour décrocher une affiche de prestige avec l’Argentin Diego Schwartzman (141e), demi-finaliste sur ocre parisien en 2020 et futur retraité au la fin de la saison.

Lire aussiRoland-Garros : Thiem passe le premier tour des qualifications, pas Debru

Egalement habitué du circuit principal, Hugo Grenier (185e) a dû s’employer pour venir à bout de l’Américain Tristan Boyer, écarté en près de trois heures (6-4, 3-6, 7-6). Sur le mythique court 14, Grégoire Barrère (108e) s’est facilement défait de son compatriote Théo Papamalamis (6-3, 6-1). Autre tricolore qualifié, Valentin Royer (200e) s’est imposé en deux sets face au Kazakh Dmitry Popko (7-6, 7-5). Pas forcément favori, Maxime Janvier (221e) s’est imposé face à l’Australien James Duckworth, tête de série numéro 3 des « éliminatoires » (6-3, 6-1).

Léolia Jeanjean à la réunion

Du côté des femmes, on retrouvera une figure bien connue de Roland-Garros en la personne de Léolia Jeanjean (143e). Atteignant le troisième tour (2022) puis le deuxième l’an dernier, la joueuse française, qui ne bénéficie pas de wild card pour le tableau principal cette année, s’est inclinée face à la Roumaine Andreea Mitu (7-5, 6-2). De son côté, Margaux Rouvroy s’est qualifiée en trois sets aux dépens de Lina Gjorcheska (6-2, 5-7, 6-3).

Avec nettement plus de difficultés, Alice Tubello (374e) est revenue de l’enfer pour renverser la jeune Taïwanaise Ya Yi Yang (5-7, 7-6, 6-1). A noter que l’Auvergnate de 23 ans sera opposée au prochain tour à l’Italienne Sara Errani, finaliste ici à Paris en 2012. Rien que ça !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’armée israélienne affirme avoir tué le chef local du Hezbollah dans le sud du Liban
NEXT À l’échelle mondiale, les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter