qui est Maria Isabel, la sœur du roi de Roland-Garros, qui travaille pour lui ? – .

qui est Maria Isabel, la sœur du roi de Roland-Garros, qui travaille pour lui ? – .
qui est Maria Isabel, la sœur du roi de Roland-Garros, qui travaille pour lui ? – .

On ne présente plus Rafael Nadal. Mais sa famille est peut-être plus méconnue des novices. Ceux qui suivent de plus ou moins près le tennis et la carrière de l’athlète espagnol ont pourtant déjà entendu parler de Tony Nadal, qui est l’oncle de Rafael Nadal. Il a surtout été son entraîneur historique depuis son plus jeune âge jusqu’en 2017. Ensemble, ils ont connu la gloire, les victoires, les trophées, les tournois du Grand Chelem, la montée au rang de numéro 1 mondial.

Découvrez notre dernier podcast

Qui est Marie-Isabelle Nadal ?

Un autre Nadal est connu, cette fois principalement par les fans de football. En effet, un autre oncle du joueur de tennis était footballeur professionnel. C’est Miguel Ángel Nadal. Il a porté les couleurs de deux clubs au cours de sa carrière, qui a duré de 1986 à 2005 : le RCD Majorque, où il a disputé 341 matches en tant que défenseur central, marquant 38 buts. Puis, de 1991 à 1999, il évolue au FC Barcelone, où il est une légende, avec 297 matches disputés pour 18 buts. Par ailleurs, il a été international espagnol à 62 reprises, participant notamment à la Coupe du Monde 1998 en France.

Lire aussi >>Rafael Nadal : le montant colossal de la fortune de la légende du tennis

Dans la famille Nadal, il y a aussi Maribel, son prénom complet : Maria Isabel. Qui est-elle ? Elle est tout simplement la seule et unique sœur de Rafael, de cinq ans sa cadette, également fille de Sebastian Nadal et Ana Maria Parera. Et les deux semblent très proches puisque la jeune femme travaille pour son frère. Selon son compte Instagram, elle gère le marketing et les ventes de la Rafa Nadal Academy, un centre de formation de tennis basé à Majorque, l’île natale des Nadal. Il existe également une succursale au Koweït. Cette académie dispose d’autres activités, comme une salle de sport avec des courts de tennis, de padel, de fitness et de crossfit, mais aussi un musée Rafael Nadal et une école !

Très important pour Rafael Nadal à plus d’un titre

Maribel Nadal est très active sur les réseaux sociaux. Elle compte également plus de 180 000 abonnés sur Instagram, où elle donne vie à son quotidien, ses voyages et ses passions. On apprend également qu’elle est à la tête d’une marque de vêtements pour l’été et la natation : Crabs Company. Dans sa description, celle dont le prénom complet est Maria-Isabelrévèle ce que sont ces deux passions. Et ils sont assez logiques : « sport et voyages ». Maribel Nadal apporte un soutien incommensurable à son frère. On peut la voir très souvent dans les tribunes, pour l’encourager. Début mai 2024, elle apparaît en larmes au tournoi de Madrid, où était présent son frère tennisman, après une grave blessure qui l’a éloigné des courts pendant de longs mois.

Lire aussi >>Le jour où Rafael Nadal a porté plainte contre les Guignols de l’info pour une histoire de dopage

Une émotion d’autant plus importante pour l’athlète que c’était sans doute la dernière fois qu’il apparaissait à ce tournoi remporté cinq fois, lui qui devrait prendre sa retraite dans les prochaines semaines. « Honnêtement, je ne peux que dire merci à tout le monde, cela a été un voyage incroyable. Je remercierai ma famille et mon équipe le jour de ma retraite”a-t-il déclaré après sa défaite en huitièmes de finale. De quoi rendre sa sœur inconsolable. Si Maribel est si importante pour Rafael, ce n’est pas seulement pour l’athlète ou pour le travail. Mais aussi pour la vie privée. En effet, Rafael Nadal a rencontré sa femme Xisca Perello grâce à sa sœur. Maribel et Xisca étaient amies et fréquentaient ensemble le collège Pureza de Maria de Manacor. On connaît la suite : le coup de foudre, le mariage et le bébé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le CF Montréal et le Real Salt Lake font match nul 0-0 au Stade Saputo
NEXT comment le frère de Brigitte Dewèvre, la victime, a découvert le corps de sa sœur