« Voir mon nom sur cette liste m’a donné un sentiment d’injustice et d’impuissance »

« Voir mon nom sur cette liste m’a donné un sentiment d’injustice et d’impuissance »
« Voir mon nom sur cette liste m’a donné un sentiment d’injustice et d’impuissance »

Nouveau chouchou du cinéma français à l’ascension fulgurante, Raphaël Quenard a déjà réalisé 23 films en seulement 5 ans de carrière. Une productivité récompensée aux César avec le prix de la révélation masculine de l’année pour son rôle dans “Les Chiens de la Casse”. L’acteur était sur le plateau de Clique ce 14 mai pour évoquer la sortie de “Le Deuxième Acte” au Festival de Cannes et aborder la rumeur MeToo le concernant.

Raphaël Quenard face à la rumeur

La diffamation reste impunie

Cette année, le festival de Cannes est sous tension. De nombreuses rumeurs circulent autour d’une possible liste de personnalités du cinéma ayant commis des violences sexistes et sexuelles. Le nom de Raphaël Quenard figurait sur cette liste, une accusation qui a bouleversé le premier concerné : “Voir mon nom sur cette liste m’a fait me sentir injuste et impuissant”

L’acteur de Yannick a notamment dénoncé le pouvoir des rumeurs qui deviennent bien trop importantes dans le monde d’aujourd’hui : « Il y a l’impunité en matière de diffamation, la calomnie peut être commise sans qu’il y ait de condamnation digne de ce nom. Ce que cela coûte aux gens dans leur vie quotidienne et dans leur vie est infiniment plus grand que les convictions dérisoires auxquelles cela conduit.»

L’acteur a néanmoins rappelé l’importance de ces dénonciations et affiché son soutien aux victimes de violences : « Cette rumeur a quand même pour effet positif de nous rappeler que nous devons tous être intransigeants sur ces sujets »

Un amateur de jeux

Mon trésor, c’est d’aimer le jeu et de vouloir pratiquer cet art avec la ferveur que je lui consacre.

Pour Raphaël Quenard, le cinéma est plus qu’un métier de passion, il consacre toute sa vie à ses rôles et se considère même comme un amoureux du jeu : “Je m’en fous d’aller sur un tapis rouge en souriant, mon trésor c’est d’aimer le jeu et de vouloir pratiquer cet art avec la ferveur que je lui consacre.”

Même si l’industrie est actuellement sous pression avec de nombreux scandales, l’acteur des Mandibules insiste sur les belles rencontres qu’il a faites et qui l’ont grandement inspiré : « La grande majorité des gens que je rencontre dans ce milieu sont des travailleurs, ce sont des gens obsédés par la pratique de leur art et qui s’y consacrent corps et âme.

Le deuxième acte et la liberté d’expression

“Nous sommes tous victimes de la censure”

À l’affiche du nouveau film de Quentin Dupieux « Le Deuxième Acte » qui a ouvert le Festival de Cannes, Raphaël Quenard s’est exprimé sur ce nouveau rôle qui interroge les limites de la liberté d’expression : “Mon personnage dans le deuxième acte est un personnage qui va toujours du côté de la transgression et de la titillation des limites.”

Les Isérois ont notamment pris position sur les actes de censure, qui pourraient, selon lui, avoir certains effets bénéfiques : “Nous sommes tous victimes de la censure, mais cela n’a pas seulement une connotation négative, c’est bien aussi d’éclaircir les choses et d’apporter des nuances.”

L’émission est à retrouver en replay sur myCANAL et l’interview de Raphaël Quenard est disponible sur la chaîne YouTube CliqueTV.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La macronie est un Titanic que tout le monde fuit – Libération
NEXT La journée champêtre revient pour une 3e édition à Uzès