Plaidoyer pour les oubliés de la société, qui n’ont « pas leur place »

Plaidoyer pour les oubliés de la société, qui n’ont « pas leur place »
Plaidoyer pour les oubliés de la société, qui n’ont « pas leur place »

Elle reste assise par terre, même si le train est aux deux tiers vide. Dehors, la température est en dessous de zéro ; le plancher du wagon doit être tout aussi glacial. Elle s’est assise près de la porte, un endroit où même les passagers sans siège assigné ne veulent pas s’asseoir car, à chaque arrêt du train, des gens doivent passer pour entrer ou sortir. C’est pourtant cet endroit qu’elle a choisi.

Savez-vous qui est cette personne ? C’est le préposé à l’entretien des trains. C’est elle qui s’occupe des poubelles et du ménage. Le sac papier à déchets qui se trouve devant chaque siège, c’est elle qui vient s’en débarrasser pour vous. Elle s’occupe également de retirer les déchets qui traînent sur votre tablette et de nettoyer les lavabos et les toilettes.

Pourquoi est-elle assise là ? Car aujourd’hui il y a peu de passagers. Elle a déjà passé deux fois dans les wagons pour ramasser les déchets et, même si le train a roulé pendant deux heures, les passagers sont désormais bien installés, et ne « génèrent » plus trop de déchets. C’est uniquement parce que cela ne sert à rien d’être debout qu’elle peut s’asseoir. Par contre, lorsque le train est plein, elle continue à faire des allers-retours ; et pendant les rares moments de répit, elle se contente de s’appuyer un instant contre le mur entre deux wagons ou à côté des éviers. Quoi qu’il en soit, puisque sa « mission » est de s’occuper des passagers qui montent et descendent, il est logique qu’elle s’assoie par terre près de la portière de la voiture.

Siège interdit

Il est fort possible que vous ne la remarquiez même pas, elle est tellement discrète, lorsqu’elle vient ramasser les poubelles que vous lui confiez. Cependant, il est sans aucun doute celui qui fait le plus de travail sur tout le train ; et c’est aussi le seul qui n’a pas de siège. Les contrôleurs disposent d’une salle de repos et les agents de sécurité ferroviaire de couchettes. Il n’y a que les femmes de ménage qui n’ont rien. Et imaginez – je viens de l’apprendre – que même s’il y a des places libres, ils n’ont pas le droit de les occuper !

[…] En savoir plus sur le courrier international

Sur le même sujet :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des membres de l’Etat islamique tués après avoir pris en otage deux gardiens de prison en Russie
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .