nouveau conseil de défense lundi alors que la situation reste chaotique

nouveau conseil de défense lundi alors que la situation reste chaotique
nouveau conseil de défense lundi alors que la situation reste chaotique
>>>>
LUDOVIC MARIN / AFP Emmanuel Macron, ici avec Gabriel Attal et Gérald Darmanin, présidera un conseil de défense et de sécurité le 20 mai 2024 pour reparler de la Nouvelle-Calédonie.

LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron, ici avec Gabriel Attal et Gérald Darmanin, présidera un conseil de défense et de sécurité le 20 mai 2024 pour reparler de la Nouvelle-Calédonie.

POLITIQUE – Faire le point. Emmanuel Macron a convoqué un nouveau conseil de défense et de sécurité nationale lundi à 18h30 « sur le suivi de la situation en Nouvelle-Calédonie » où les émeutes ont fait six morts en six jours, a annoncé l’Élysée ce dimanche 19 mai au soir.

Aucune solution à la crise sécuritaire et politique n’était en vue dans l’archipel lundi, jour férié, après une semaine d’émeutes en réaction à une réforme du corps électoral décriée par les indépendantistes.

Le chef de l’Etat avait déjà présidé mercredi un conseil de défense dédié au territoire d’outre-mer, pour décider d’y instaurer l’état d’urgence, puis un deuxième jeudi à l’issue duquel son Premier ministre Gabriel Attal a annoncé l’envoi de renforts de police et de gendarmerie. Malgré leur arrivée, les voies de communication restent bloquées là où les émeutiers ont installé leurs barrages routiers, notamment dans l’agglomération de Nouméa et sur la route d’une cinquantaine de kilomètres qui mène à l’aéroport international.

Vendredi, le chef du gouvernement a reçu des parlementaires de tous bords à Matignon pour une ” échange “ sur la crise, où la question d’une éventuelle prolongation de l’état d’urgence a notamment été évoquée. L’Assemblée et le Sénat doivent en effet donner leur accord pour prolonger cette mesure au-delà de douze jours, soit le soir du 27 mai.

Des routes toujours bloquées

D’autres arbitrages sont attendus sur le maintien ou le report du Congrès qui doit ratifier d’ici fin juin la réforme contestée du corps électoral calédonien, à l’origine de la flambée de violences, ainsi que sur la création d’un « mission de dialogue » afin d’atteindre un « accord mondial » entre séparatistes et loyalistes.

Sur place, la situation reste chaotique. Les autorités françaises souhaitent autoriser la circulation sur la voie rapide, mais l’objectif est loin d’être atteint. A la sortie de Nouméa, la chaussée au début de la voie rapide est impraticable, le bitume ayant fondu après l’incendie de nombreux véhicules, a constaté un journaliste de l’AFP. Ailleurs, la route reste encombrée à de nombreux endroits d’épaves de voitures brûlées, de ferraille et de bois entassés.

Le représentant de l’Etat central en Nouvelle-Calédonie s’est néanmoins félicité lundi du « succès ” du début d’une vaste opération de gendarmerie contre les barrages routiers de cette route, lancée dimanche à l’aube. « Cette opération est une réussite avec 76 barrages neutralisés grâce à la mobilisation des forces de sécurité intérieure, des entreprises privées et des moyens matériels déployés sur le terrain »a expliqué le Haut-commissaire de la République, Louis Le Franc, dans un communiqué.

Dans la nuit de dimanche à lundi, des bruits de grenades de désencerclement, utilisées par les forces de l’ordre pour disperser les émeutiers, ainsi que des cris évoquant des heurts ont été entendus dans le quartier Auteuil de Dumbéa, dans l’agglomération de Nouméa, selon une information de l’AFP. correspondant.

Voir aussi sur HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Drake a parié 500 000 $ sur la victoire des Mavs en finale
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .