Brest au paradis, les Nordistes à l’agonie… Les tops/flops de la dernière journée

Brest au paradis, les Nordistes à l’agonie… Les tops/flops de la dernière journée
Brest au paradis, les Nordistes à l’agonie… Les tops/flops de la dernière journée

Brest ira en Ligue des Champions tandis que Lille devra disputer un tour préliminaire. De son côté, Lyon prend la dernière place européenne à Lens.

HAUTS

Brest l’a fait !

La fête sera grande dans le Finistère. À la hauteur de l’incroyable exploit accompli par le SB29, qui a défié tous les pronostics en terminant à la troisième place du classement après sa victoire à Toulouse dimanche soir (0-3). Du jamais vu dans son histoire. Les hommes d’Éric Roy ont validé leur qualification tant inattendue pour la Ligue des Champions, au terme d’une finale particulièrement relevée. A Toulouse ce dimanche, les Brestois ont attendu la seconde période pour se rendre compte de leur supériorité. Les buts de Camara, Amavi et Lala, conjugués au nul concédé par Lille, ont fait de la soirée brestoise un bonheur absolu. Et récompenser une saison extraordinaire. Véritable invité surprise sur le podium, Brest accompagnera le PSG et Monaco en C1 la saison prochaine.

Le miracle lyonnais

L’OL a traversé toutes les étapes cette saison. Mais comme on dit : « c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens ». Et le résultat final, c’est la qualification pour la Ligue Europa, même si les Lyonnais sont restés coincés à la dernière place jusqu’au 14.ème jour. Le caractère de cette équipe a été révélé par l’arrivée de Pierre Sage, caractère qui a permis aux Gones d’arracher une dernière victoire précieuse contre Strasbourg dans les arrêts de jeu grâce au penalty d’Alexandre Lacazette, auteur d’un doublé.

Lire aussiLigue 1 : Brest directement qualifié pour la Ligue des champions, Lyon arrache la Ligue Europa

Le coeur de Lorient

Lorient peut être fier. Pourtant, les Merlus joueront la saison prochaine en Ligue 2, la faute à un petit but. Vainqueurs de Clermont 5-0, les Bretons n’ont eu besoin que d’un but de plus pour arracher le barrage et prétendre se maintenir en Ligue 1. Ou encore un but des Parisiens qui ont battu Metz 2-0. Malheureusement pour les Lorientais, tristesse et déception sont de mise, mais le caractère et l’envie affichés ce soir peuvent encore faire ressortir un grand sentiment de fierté. Lorient était sur le point de réaliser un exploit de taille.

Lire aussiLigue 1 : proche du miracle, Lorient relégué en Ligue 2, Metz passera par les barrages

flops

Lille vacille au pire moment

C’est une des grosses déceptions de cette dernière journée. Troisième au classement au coup d’envoi, Lille avait toutes les cartes en main pour assurer sa place sur le podium. D’autant que Nice, leur adversaire du soir, n’avait plus rien à jouer. Mais si les supporters ont répondu présent, assurant une belle ambiance dans les baies de Pierre-Mauroy, les Dogues sont passés à côté. Méconnaissables et longtemps paralysés par les enjeux énormes de cette rencontre, qu’ils ont tardé à maîtriser. L’égalisation niçoise de Lotomba en toute fin de match a sanctionné la contre-performance du Losc, qui devra passer par les barrages pour espérer disputer la phase finale de la Ligue des Champions la saison prochaine. Ce qui change tout au vu de l’intersaison.

Lens perd la C3

Lens est sabordé au cours du 38ème journée de Ligue 1 en concédant le nul contre Montpellier à Bollaert (2-2). Menant à la pause (2-0), les coéquipiers de Florian Sotoca, qui avouaient « ne pas comprendre » comment son équipe en était arrivée là, ont raté leur but. Lens, qui avait attaqué la rencontre tambour battant, a trébuché en seconde période et devra se contenter de la Ligue Europa Conférence la saison prochaine tandis que la Ligue Europa leur tendait les bras.

Lire aussiFootball : images de la folie qui s’empare d’Angers, promu en Ligue 1

Pallois, symbole du calvaire nantais

Assuré de sa survie le week-end dernier, Nantes a conclu sa douloureuse saison par un lourd revers subi à Monaco (4-0). Le FCN, sans Mohamed, a sombré dès les premiers instants, à l’image de Nicolas Pallois souffrant derrière. Passé par Ben Yedder sur l’ouverture du score, le colosse nantais a ensuite provoqué un penalty, commettant une grossière faute sur Ben Seghir. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour Antoine Kombouaré, qui n’a pas hésité à le remplacer avant la demi-heure de jeu. La saison s’est terminée prématurément pour le joueur de 36 ans, qui s’apprête néanmoins à revenir pour une autre saison chez les Canaris.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les actions européennes progressent avant les données d’inflation et les commentaires des banques centrales
NEXT L’Iran condamne le prix Nobel de la paix Mohammadi à un an de prison pour…