Alexander Zverev, vainqueur à Rome : « Je peux à nouveau rêver »

Alexander Zverev, vainqueur à Rome : « Je peux à nouveau rêver »
Alexander Zverev, vainqueur à Rome : « Je peux à nouveau rêver »

« Êtes-vous surpris par la qualité de votre prestation, avec cinq points perdus sur votre engagement, ce qui n’arrive presque jamais sur terre battue, en finale à Rome ce dimanche contre Nicolas Jarry (6-4, 7-5)…
Pour moi, cela arrive plus souvent sur terre battue que sur gazon. (sourire). J’ai bien joué toute la semaine, du premier point du premier tour jusqu’à la finale. Je suis évidemment très content de la manière dont les choses se sont déroulées.

J’ai eu quelques difficultés lors des demi-finales (contre Tabilo), mais j’ai réussi à m’en sortir. Aujourd’hui, j’ai fait une excellente performance. La façon dont Jarry a battu ses adversaires, le type d’adversaires qu’il a battu aussi, montre qu’il est absolument en feu. J’ai dû le neutraliser. Il fallait aussi que je maîtrise son service…

Vous avez déjà gagné ici en 2017. Quel titre compte le plus ?
C’est très différent, car la première victoire est toujours spéciale. Quand j’étais jeune, j’étais très confiant. Je me suis dit que ça allait arriver à un moment ou à un autre. Après la blessure de Roland en 2022, je n’en étais plus si sûr. Ce titre est particulier car il me prouve que je peux à nouveau gagner ce genre de tournoi. Je suis au niveau que je veux être. En allant de l’avant, je peux à nouveau rêver. C’est ce que m’apporte cette semaine.

“Quand je ne joue pas bien, je peux perdre contre n’importe qui, mais quand je joue bien, je sais que je peux battre n’importe qui”

Compte tenu des doutes sur les autres grands noms, pensez-vous avoir une chance à Roland-Garros pour un premier titre du Grand Chelem ?
Je l’ai déjà dit plusieurs fois et je le répète : je suis quelqu’un qui sait que quand je ne joue pas bien, je peux perdre contre n’importe qui, mais quand je joue bien, je sais que je peux battre n’importe qui. C’est mon état d’esprit. C’est comme ça que je vois les choses.

Avez-vous l’impression d’une affaire inachevée avec Roland-Garros, puisque c’est là que vous vous êtes blessé à la cheville contre Nadal ?
J’y ai atteint les demi-finales trois fois de suite, j’y ai joué le meilleur tennis de ma vie avant de me blesser, donc Roland est marqué dans mon calendrier. Cette année ne fait pas exception. C’est le tournoi que je veux gagner. C’est celui que j’attends le plus avec impatience, peut-être tout au long de l’année.

Pour quoi ?
Parce que c’est sur terre battue, pour commencer. C’est le plus dur physiquement. C’est celui où j’ai le plus de souvenirs, bons ou mauvais. À l’US Open, oui, j’étais à deux points du titre. Bien sûr, c’est aussi remarquable. Mais à Roland-Garros, j’étais aux portes de la finale en 2021. En 2022, j’ai joué l’un des meilleurs tennis de ma vie. Ces choses sont toujours présentes dans mon esprit. Alors oui, c’est là que je veux réussir.

« Rafa jouera bien mieux qu’à Madrid et Rome. Je suis sûr “

Alexander Zverev, sur Nadal à Roland Garros

Qu’attendez-vous de Djokovic, Nadal, Alcaraz ou Sinner là-bas ?
Novak va être à son meilleur. Tu verras. C’est comme ça. Rafa jouera bien mieux qu’à Madrid et Rome. J’en suis certain. Pour les deux autres, tout dépend de leur état de santé. S’ils sont en bonne santé, ce sont deux des meilleurs joueurs du monde, cela ne fait aucun doute. Je ne suis pas dans leur corps. Jannik a posté une photo de lui en train de s’entraîner, donc je suppose qu’il va bien et qu’il se sent bien sur le court de tennis. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV voici ce que disent les sondages finaux sur les résultats possibles
NEXT les Bretons gagnent et accèdent au Top 14 pour la première fois de leur histoire ! – .