l’enquête sur l’origine des fuites de gaz stagne

l’enquête sur l’origine des fuites de gaz stagne
l’enquête sur l’origine des fuites de gaz stagne

Les autorités locales de la préfecture d’Ain Sebaa, à Casablanca, devraient recevoir lundi 20 mai un rapport détaillé sur une fuite de gaz dans des unités industrielles à proximité de deux écoles. Al-Akhbar qui signalera l’information dans sa remise le jour même, une fois ce signalement reçu, les services préfectoraux pourront définir les responsabilités des personnes ou entités impliquées dans cette fuite avant d’ordonner la mise en œuvre des solutions et mesures qui s’imposent.

Vendredi, précise le quotidien, plusieurs élèves ont de nouveau souffert d’asphyxie dans les écoles de Lahcen Lyouussi et Hommane El Fetouaki. Mais cette fois, les symptômes sont bien plus violents que ceux de mercredi et jeudi. Des dizaines d’étudiants ont été admis à l’hôpital Mohammed V accompagnés de leurs parents et tuteurs ainsi que du président de district et d’autres responsables locaux.

Selon ce dernier, qui suit de près cette affaire, le gouvernement a accepté la création d’une commission mixte composée des services de la Protection Civile, de la municipalité de Casablanca, de la police ainsi que de Lydec pour mener une inspection sur la nature et les causes de cette fuite de gaz, constatées trois fois de suite.

Pour le moment, estime le quotidien, les services municipaux réfléchissent déjà à la possibilité de déplacer les deux unités ainsi que d’autres ateliers industriels situés dans cette zone vers l’extérieur de la zone urbaine. Et ce, notamment en raison de la forte densité démographique du quartier Hay Mohammadi.

Selon le quotidien, une commission d’inspection avait déjà été envoyée sur place en mars dernier pour déterminer l’origine du gaz détecté à proximité des deux écoles. La commission n’a cependant pas pu établir l’existence d’une origine principale de cette fuite de gaz.

Croire Al-Akhbarc’est une usine de fabrication de clous, située à proximité des deux écoles, qui est soupçonnée d’être à l’origine de ces fuites dont la première remonte au 27 février.

En attendant de trouver une solution, les parents d’élèves, souligne le quotidien, demandent la fermeture temporaire de ces deux établissements, même si cela risque d’être difficile en cette période avant les examens de fin d’année.

Selon Al-Akhbar, au moins 17 élèves sur une soixantaine d’une de ces deux écoles ont subi une crise respiratoire aiguë vendredi dernier. Ils ont été transportés à l’hôpital dans la voiture de leurs parents et même en scooter. Les parents ont déclaré que c’était la troisième fois en 72 heures que leurs enfants présentaient ces symptômes.

Une plainte a même été adressée aux services administratifs de l’établissement lors du premier incident, mais ceux-ci n’ont décidé de réagir que vendredi dernier.

Par Amyne Asmlal

19/05/2024 à 20h35

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vladimir Poutine annonce que 700 000 soldats russes combattent sur le front
NEXT que contient l’enquête du Wall Street Journal sur le climat de harcèlement sexuel chez SpaceX ? – .