Un Renault Kangoo Esprit Alpine ? Avouez que cela en exciterait plus d’un… – .

Une livrée bleue acidulée avec quelques appendices gris métallisé, de jolies jantes au design incisif dotées d’un surmount pneumatique, sans oublier des matériaux raffinés à bord, parfois surpiqués d’un grand « A ». C’est ce qui distingue essentiellement les finitions Esprit Alpine de la gamme traditionnelle Losange, dans la lignée des versions GT Line et RS Line qui l’ont précédée. Le look, rien que le look, avec quelques ajustements sur les trains roulants, pour cette initiative marketing visant à redynamiser le catalogue du constructeur à moindre coût, sans changements de motorisation, comme le font de nombreux constructeurs depuis une vingtaine d’années (Audi S-Line , Mercedes AMG-Line, etc.), et avec des marges financières importantes en jeu.

Et si Renault sautait le pas ?

Dès lors, s’il n’est pas question de gonfler les performances des modèles accédant à ces badges flamboyants, pourquoi Renault se priverait-il de leurs effets bénéfiques sur le Kangoo, dans la mesure où même les Scénic et Espace ont pu parvenir à cette cause ? La raison en est probablement ses origines utilitaires, bien sûr. Mais nul doute que, si un Kangoo Esprit Alpine venait à voir le jour, il trouverait son public, à l’instar du Peugeot Rifter, largement plébiscité en finition GT-Line par le passé avant d’être plus simplement baptisé GT… en tout modestie.

Podcasts en vedette

LA VIE DES HOMMES

Pour résumer

Clio, Captur, Arkana, Rafale, ou encore Scenic et Espace, la quasi-totalité de la gamme Renault s’est offert les services du label Esprit Alpine. Alors pourquoi le Kangoo n’en profiterait-il pas ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Route des Vins à l’honneur
NEXT Images du retour en France de Louis Arnaud, ancien otage détenu en Iran