les évêques lancent un nouvel appel à la solidarité

les évêques lancent un nouvel appel à la solidarité
les évêques lancent un nouvel appel à la solidarité

Depuis mars, le Kenya est frappé par des inondations qui ont coûté la vie à au moins 289 personnes, selon le bilan officiel présenté par les autorités de Nairobi le 14 mai. Les évêques lancent un nouvel appel à la solidarité pour aider les sinistrés par ces inondations. , dont le bilan ne cesse de s’alourdir.

Nouvelles du Vatican avec Fides

Le Kenya, pays d’Afrique de l’Est, pourrait subir des pluies et des inondations à cause du cyclone Hidaya, qui a frappé la Tanzanie voisine le 4 mai. Cette catastrophe a provoqué le déplacement de près de 293 000 Kényans et détruit les cultures sur près de 10 000 hectares. Le 2 mai, le gouvernement a exhorté la population à rester vigilante. Selon un communiqué du bureau du président kenyan William Ruto, «la région côtière [était] probablement confronté au cyclone Hidaya, qui apportera de fortes pluies, de grosses vagues et des vents violents qui pourraient affecter les activités maritimes dans l’océan Indien« .

Prendre les mesures appropriées

Depuis le début des inondations, les évêques kenyans sont actifs. Dans leur déclaration du 7 mai signée par Mgr Maurice Muhatia Makumba, archevêque de Kisumu et président de la Conférence des évêques catholiques du Kenya (KCCB), les évêques demandent au gouvernement d’aider au plus vite les populations qui «ont du mal à faire face aux conséquences immédiates de cette catastrophe» au moment où «les pluies continuent de tomber, aggravant la situation déjà désastreuse« . Les évêques exhortent la population à entreprendre des actions concrètes pour sauver des vies, en utilisant les moyens appropriés pour faire face à une telle situation. “Il est désormais temps d’utiliser efficacement les ressources allouées à de telles crises», ont déclaré les prélats.Nous appelons à une action rapide pour sauver des vies, protéger les propriétés et, dans les zones où les pluies ont diminué, commencer les travaux de reconstruction et de réhabilitation nécessaires.», ont lancé les pasteurs.

Prudence et responsabilité

Les prélats kenyans ont également appelé la population à faire preuve de prudence et de responsabilité. “Les adultes doivent prendre l’initiative d’assurer la sécurité de nos enfants, en particulier dans les zones sujettes aux inondations.», ont-ils plaidé, ajoutant que « les gens ne devraient pas prendre de risques inutiles« . Les prélats ont exhorté, entre autres, les communautés à la vigilance et aux actions proactives pour «protéger chaque membre, en particulier les plus vulnérables« .

Le 28 avril, le KCCB avait demandé à collecter des produits de première nécessité pour aider les personnes touchées par les inondations. Assurant que «la réponse a été bonne», ils ont réitéré l’appel à «plus de soutien pour aider ceux qui en ont désespérément besoin« . “Prions pour tous ceux qui souffrent des effets de cette catastrophe naturelle», a invité Mgr Makumba dans sa déclaration du 28 avril.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Brésil apprivoise le Mexique, Endrick marque
NEXT L’Elftal des Pays-Bas rencontre Ruime Zege sur l’IJsland (4-0) Richting EK