Les résidents contraints de quitter Fort McMurray en raison des incendies peuvent revenir

Les résidents contraints de quitter Fort McMurray en raison des incendies peuvent revenir
Les résidents contraints de quitter Fort McMurray en raison des incendies peuvent revenir

FORT MCMURRAY, Alberta. — La municipalité de l’Alberta qui régit la plaque tournante des sables bitumineux de Fort McMurray a déclaré samedi que les résidents évacués en raison des incendies de forêt à proximité pouvaient désormais rentrer chez eux.

La municipalité régionale de Wood Buffalo a levé l’ordre d’évacuation des quartiers Abasand, Beacon Hill, Prairie Creek et Grayling Terrace, à la limite sud de la ville.

Environ 6.600 habitants de ces quartiers ont été contraints de quitter précipitamment leur domicile mardi alors que l’incendie était encore considéré comme hors de contrôle, mais un communiqué de la municipalité indique que les pompiers ont fait des progrès considérables depuis.

Le communiqué indique que les récentes pluies ont contribué à atténuer l’incendie et à réduire son intensité, permettant à ceux qui le combattent de le maîtriser et d’ériger des coupe-feu à sa limite nord.

La municipalité affirme que les autoroutes locales sont ouvertes dans les deux sens et que les services sociaux d’urgence, qui incluent l’accès à la nourriture et à l’hébergement, resteront disponibles jusqu’à dimanche midi.

Ailleurs, les incendies de forêt de Parker Lake et de Patry Creek continuent de menacer la ville de Fort Nelson, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, qui reste sous le coup d’un ordre d’évacuation. Les deux incendies couvraient une superficie combinée de 841 kilomètres carrés samedi matin.

- Canadienne

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lufthansa chute, JP Morgan met en garde contre une baisse des prix
NEXT Etats-Unis : Baisse des prix à la production en mai sur un mois – 13/06/2024 à 17h23