Le Journal Saint-François | Visez l’or pour le Québec au flag football des Canadiens

Le Journal Saint-François | Visez l’or pour le Québec au flag football des Canadiens
Le Journal Saint-François | Visez l’or pour le Québec au flag football des Canadiens

Six des neuf équipes scolaires de flag-football du Québec étaient à Valleyfield, sur le terrain de l’École de la Baie-Saint-François, jeudi, pour participer à une dernière séance d’entraînement avant de prendre part au Championnat canadien de la discipline qui se tient cette fin de semaine. à Kingston, en Ontario.

«Nous avons de bonnes chances de remporter des médailles d’or dans plusieurs catégories et les équipes gagnantes représenteront le Canada aux Championnats du monde cet été en Californie», explique François Bougie, responsable du programme d’excellence en flag-football féminin de la province.

L’ancien éducateur et entraîneur de l’EBSF a demandé à son ami Martin Laferrière, responsable sportif au lycée, d’utiliser les terrains pour délier les muscles de ses athlètes. «On avait des points d’embarquement partout dans la région, à Montréal, puis Valleyfield est en route vers Kingston, alors on a décidé de venir ici avec six des équipes pour bien se préparer», raconte celle qui compte sur de nombreuses filles locales. Des athlètes de la Cité-des-Jeunes de Vaudreuil-Dorion, de l’École des Navigateurs de Saint-Zotique et du Collège Bourget de Rigaud, entre autres.

François Bougie qui dirige le programme d’excellence du flag-football féminin au Québec. (Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Un troisième pour Méane

Parmi ces athlètes d’exception, Méane Richard participera pour la troisième fois en autant d’années d’expérience. L’élève de secondaire 5 de Baie-Saint-François adore le flag-football pour l’esprit d’équipe et la possibilité de se développer dans un autre sport que le soccer, qu’elle pratique depuis l’âge de 4 ans. Elle fait partie des 12 filles sélectionnées chez les U18. des 150 qui se sont présentés au camp d’entraînement plus tôt cette année.

«Nous allons faire de notre mieux, nous amuser et donner tout ce que nous pouvons», explique l’athlète de 17 ans qui a déjà participé à des matchs de drapeau internationaux plus tôt cet hiver en Floride et qui vise éventuellement à faire partie de l’équipe olympique canadienne. dans huit ans.

D’ailleurs, François Bougie estime que le Canada est l’une des nations les plus puissantes dans ce sport et estime que l’unifolié sera bien représenté dans 4 ans, lors des premiers duels de ce sport aux Jeux olympiques de 2028 à Los Angeles aux ÉTATS-UNIS.

Méane Richard en est à sa troisième participation aux Championnats canadiens cette année. Un deuxième au sein de la troupe du M18. (Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Visez l’or

Si le Canada est une puissance, le Québec est un leader dans ce sport. Rachel Lessard, qui entraîne les M18 à Kingston, elle-même championne du monde en 2010 et actuelle entraîneuse universitaire, se fixe des objectifs élevés. « Nous avons de grands objectifs, rien d’autre que la médaille d’or. On a le talent au Québec, même après seulement trois entraînements, on a de la cohésion au sein de l’équipe. Nos jeunes, dont Méane, sont exceptionnels, déterminés, travailleurs et intelligents. On ne peut que réussir», fait valoir l’entraîneur des Carabins de l’Université de Montréal.

Le Québec compte également des équipes M14, M16, M18 et M19 qui regroupent des filles de première année collégiale. Le Championnat canadien à Kingston réunira 68 équipes, soit le plus grand regroupement depuis le début de cette compétition nationale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Chèque général et Neuigkeiten zu Uber – .
NEXT le destin de joueurs extraordinaires