Mon accident de télésiège surveillé par l’IA

Mon accident de télésiège surveillé par l’IA
Mon accident de télésiège surveillé par l’IA

Mon accident de télésiège avec l’IA

Lettres de lecteurs

Publié aujourd’hui à 10h06

Genève, le 15 mai

Sur les remontées mécaniques de Villars-Gryon, à l’arrivée du télésiège du Grand-Chamossaire, il s’arrête exactement, ne laissant que quelques secondes aux skieurs pour dégager un espace étroit compte tenu de la largeur du télésiège de six ou huit places. Et piloté par l’intelligence artificielle, il repart pour sa descente sans se soucier de savoir si les skieurs ont dégagé ou non.

Le 20 février, trois personnes ont été éjectées au redémarrage du télésiège et alors que je tombais dans sa descente, il m’a écrasé le genou avec un « craquement » effrayant. Comme mon amie d’à côté était également en difficulté, les skis croisés, le surveillant, préoccupé par la situation, a arrêté ce télésiège, malheureusement trop tard pour moi. C’est au moment où il est venu aider mon ami à se relever que le surveillant s’est aperçu que j’étais blessé, car il n’avait rien vu auparavant.

En attendant les secours, j’observais attentivement les arrivées depuis le télésiège. Le rythme d’arrivée est très soutenu, les chutes des skieurs sont régulières mais souvent bénignes. Un seul encadrant présent, en plus de l’intelligence artificielle… Puis sauvetage, descente en télésiège puis motoneige avec un secouriste, transfert au cabinet médical de Villars, puis aux urgences de la clinique des Grangettes.

Le rapport de plainte a été déposé auprès du Ministère public genevois le 26 février, transmis au Ministère public et à la police vaudoise début avril. Actuellement toujours aucun rapport de la police vaudoise. Le 26 mars, j’ai quand même envoyé un courrier recommandé aux remontées mécaniques de Villars pour leur signaler cet accident. Ils m’ont dit qu’ils allaient faire une « analyse interne ».

Au 15 mai, toujours aucun résultat de l’analyse interne, probablement perdu. En revanche, le projet de loi de sauvetage n’a pas été oublié ! Au total, deux mois à l’hôpital et en clinique de rééducation, un retour à la maison pendant un mois, mais toujours avec deux cannes. Pas mal pour un télésiège dont la sécurité est assurée par l’intelligence artificielle !

Cécile Joye

Bulletin

« La Tribune des Opinions »

Avec la Tribune des Opinions, retrouvez analyses, éditoriaux, lettres de lecteurs, avis d’experts… Autant d’éléments pour vous faire votre propre opinion chaque lundi.

Ouvrir une session

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Attal annonce que le décret sera publié entre les deux tours des législatives
NEXT Le Rassemblement national, de plus en plus populaire auprès des femmes, est-il une menace pour leurs droits ? – .