Cette nouvelle astuce des marques fait flamber les prix des produits alimentaires

Cette nouvelle astuce des marques fait flamber les prix des produits alimentaires
Cette nouvelle astuce des marques fait flamber les prix des produits alimentaires

En période d’inflation, tout est bon pour augmenter les prix sans le montrer aux consommateurs. Et après la « Shrinkflation », les fabricants utilisent une nouvelle astuce pour cacher les augmentations dans les rayons.

L’inflation galopante qui touche la planète entière depuis deux ans n’épargne aucun secteur économique et certains, comme l’énergie ou l’alimentation, sont particulièrement touchés. Si les hausses de prix sont bien visibles pour l’électricité ou les carburants, dont les prix au kilowattheure ou au litre sont connus et scrutés par les consommateurs, il n’en va pas de même pour tous les produits. Par exemple, les produits alimentaires et les produits d’entretien ont également connu des hausses de prix significatives, mais leurs modes de vente et de conditionnement ont permis aux industriels de camoufler subtilement ces hausses.

En effet, ces biens sont souvent vendus sous forme de colis d’une certaine quantité dont le prix de gros est celui de la quantité totale vendue et non de l’unité de produit (kilogramme, litre). Un bidon de 10 litres de lessive vendu par exemple 5 € correspond à un prix de 0,5 € le litre de produit. Et si l’affichage du prix à l’unité de produit est effectivement obligatoire, il est souvent relégué en bas de l’étiquette et tout petit. Pour masquer une augmentation de prix, le fabricant doit simplement réduire la quantité totale du produit sans réduire le prix. Ainsi, un bidon de lessive encore vendu 5 € mais d’une contenance de seulement 8 litres correspond à un prix de 0,625 € le litre, soit une hausse de prix de 25 % par rapport à un bidon de 10 litres vendu au même prix.

Cette technique, connue sous le nom de « Shrinkflation », a été largement utilisée par les industriels pour camoufler des hausses de prix plus ou moins justifiées ces deux dernières années. Si ce n’est pas illégal en soi, cela est jugé peu transparent envers le consommateur, au point que le gouvernement a récemment adopté une loi obligeant les distributeurs à afficher clairement les réductions de quantité sur les produits en magasin. produits commercialisés. Cependant, ce nouvel outil législatif ne suffira peut-être pas à protéger les consommateurs de ces pratiques commerciales douteuses, car les industriels et les fabricants, ne manquant jamais d’imagination, commencent à user d’une nouvelle ruse pour cacher les hausses de prix.

© gyn9037-123RF

Appelée « stretchflation », contraction des mots anglais « stretch » et « inflation », elle consiste cette fois à augmenter la quantité de produit vendu dans un emballage afin de justifier une hausse de prix, mais qui est en réalité disproportionnée par rapport au prix. quantité ajoutée. Ainsi, notre bidon de lessive de 10 litres vendu 5€ devient un bidon de 12 litres au prix de 7€, soit une augmentation de 20% en quantité mais de 40% en prix. En agissant ainsi, les industriels cherchent à endormir la vigilance du consommateur en dissimulant une augmentation du prix unitaire dans une augmentation de la quantité totale vendue, échappant ainsi à la réglementation sur la « Shrinkflation ».

Pour se prémunir de ces pratiques et détecter de réelles hausses de prix, la meilleure méthode reste de toujours regarder le prix unitaire des biens de consommation comme les produits alimentaires ou ménagers, et d’éviter de s’appuyer sur des emballages criards et colorés qui affichent fièrement des augmentations de contenance. Pour vous aider dans cette démarche, il est possible de s’appuyer sur des comparateurs de prix, sous forme d’applications ou de sites sur le Web, qui permettent de connaître les prix réels de nombreux produits et d’éviter de se laisser tromper par les packagings chatoyants et le petit tour de passe-passe des constructeurs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Eröffnungsspiel Deutschland – Schottland le 14 juin ici en direct en streaming gratuit – .
NEXT Comment Roberto De Zerbi est-il arrivé là ? – .