Fin du procès accident du TGV Est, décision le 10 octobre

Fin du procès accident du TGV Est, décision le 10 octobre
Fin du procès accident du TGV Est, décision le 10 octobre

Le procès de l’accident du TGV Est, qui a causé la mort de 11 personnes et 42 blessés près de Strasbourg lors d’une campagne d’essais le 14 novembre 2015, s’est terminé jeudi sans aucun accusé. la cause reconnaît sa responsabilité.

La présidente de la 31e chambre du tribunal judiciaire de Paris, Marie Debue, a fixé la date du délibéré au 10 octobre.

Derniers à prendre la parole, les avocats des trois sociétés impliquées : SNCF, Systra – la société chargée d’organiser les tests – et SNCF-Réseau – gestionnaire de la voie sur laquelle ils se déroulaient, ont, sans surprise, exigé le relâchement de leur client.

« Serait-il courageux de s’excuser et de plaider coupable sans y croire ? a demandé Philippe Goossens, avocat de Systra. “Ce serait un manque de respect envers le tribunal et les parties civiles”, a-t-il ajouté avant de plaider pour la libération de son client.

“Ce n’est pas la faute de Systra (…), il y a eu une erreur horrible qui n’est pas imputable à Systra”, a-t-il insisté, rejetant implicitement la “faute” qui a conduit à l’accident de l’équipage de conduite.

Emmanuel Marsigny, avocat de la SNCF, a déploré “le procès d’intention” fait contre son client.

“Des erreurs, des manquements ont été commis”, a-t-il reconnu, mais “créer les conditions du risque au volant est blâmable et coupable”, a-t-il ajouté, visant Systra, filiale de la RATP et de la SNCF.

« Les accusations sont infondées. La SNCF n’est pas coupable”, a-t-il conclu.

aje/bfa/swi

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une sortie réussie, un buteur qui se blesse et s’en va, un remplacement expéditif
NEXT Sylvie Tellier rend hommage à sa mère qui l’a élevée « toute seule »