Troisième nuit de violences en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence entre en vigueur

Troisième nuit de violences en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence entre en vigueur
Troisième nuit de violences en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence entre en vigueur

La nuit a été une nouvelle fois très agitée en Nouvelle-Calédonie, où les émeutes se poursuivent après le vote de l’Assemblée nationale en faveur d’une réforme constitutionnelle visant à élargir le corps électoral aux élections provinciales.

Mercredi soir, un décret a été présenté en Conseil des ministres pour instaurer l’état d’urgence dans l’archipel. Celui-ci est entré en vigueur à 20 heures, heure de Paris. Dans la journée, les autorités ont annoncé que quatre personnes étaient mortes en Nouvelle-Calédonie à cause des violences, dont un gendarme de 22 ans qui a été tué par balle.

Le Haut-Commissariat de la République fait état de 70 nouvelles arrestations ces dernières 24 heures, le Haut-Commissaire reconnaissant toutefois une nuit “un peu moins violent que le précédent”.

On fait le point sur la situation en Nouvelle-Calédonie.

De nombreux incendies et pillages signalés

Plusieurs incendies ont été signalés dans la nuit en Nouvelle-Calédonie. C’est le cas à Tadine, sur l’île de Maré, où un incendie s’est déclaré devant la brigade territoriale de gendarmerie, relaye Nouvelle-Calédonie la 1ère.

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi matin à Nouméa, le Haut-commissaire de la République, Louis Le Franc, a indiqué avoir survolé le territoire en hélicoptère. Il est impressionnant de voir le nombre de structures entièrement détruites par les incendies, il témoigne. Les routes principales et secondaires sont marquées par des barrages routiers avec des voitures en feu. Certains barrages sont piégés par des bouteilles de gaz et des systèmes d’allumage. »

S’il mentionne une nuit un peu moins violent que le précédent”, Louis Le Franc affirme que de nombreuses maisons ont été incendiées. « Les gens là-bas appellent à l’aide. Les pompiers sont parfois accueillis par des émeutiers. Il est parfois nécessaire de mettre les forces de l’ordre aux côtés des pompiers. »

L’actualité calédonienne rapportent un magasin incendié à la Vallée-des-Colons, tandis qu’une concession Audi a brûlé à Magenta, où un Carrefour Market a également été pillé.

L’armée déployée à Nouméa et dans les aéroports, le couvre-feu prolongé

Mercredi soir, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé le déploiement de l’armée pour sécuriser les ports et aéroports de l’île, ouvrant une cellule interministérielle de crise au ministère de l’Intérieur.

Ce jeudi matin, le quotidien local Les Nouvelles Calédoniennes rapporte que des militaires, “par dizaines”, déambulaient dans les rues du centre-ville de Nouméa.

Lors de sa conférence de presse, le Haut-commissaire Louis Le Franc a précisé que leur rôle est de « protéger les structures stratégiques : le port et les deux aéroports ».

Le couvre-feu a été prolongé et étendu à l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, ce jeudi 16 mai, toujours à partir de 18 heures, jusqu’à vendredi, 6 heures du matin.

70 arrestations ces dernières 24 heures

70 arrestations ont eu lieu ces dernières 24 heures en Nouvelle-Calédonie, a indiqué jeudi matin le Haut-commissariat de la République à Nouméa.

Selon le dernier bilan des autorités, les affrontements ont fait au total trois morts parmi les émeutiers et un jeune gendarme est décédé des suites de ses blessures après avoir été touché à la tête.

Louis Le Franc, Haut-Commissaire de la République, s’est félicité dans un communiqué “l’engagement et le professionnalisme des policiers qui font l’objet d’attaques”. « 64 gendarmes et policiers ont été blessés » Et “près de 200 émeutiers ont été arrêtés” depuis lundi, dit-il.

Lors de sa conférence de presse jeudi matin, Louis Le France a indiqué que la gendarmerie était confrontée à un nombre important d’émeutiers : entre 3 000 et 4 000 rien qu’à Nouméa.

Un pont aérien avec la métropole pour acheminer les renforts de sécurité

Dans son communiqué, le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a également annoncé la mise en place d’un « ascenseur aérien entre la France et le territoire » Pour “permettre l’acheminement rapide de renforts de sécurité intérieure, de sécurité civile et militaire, ainsi que d’équipements permettant de garantir la prise en compte des besoins essentiels de la population”.

Cinq séparatistes radicaux assignés à résidence

Mercredi soir, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l’assignation à résidence de cinq indépendantistes radicaux après l’entrée en vigueur de l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie.

“Je viens de signer les cinq premiers mandats d’assignation à résidence contre des dirigeants radicaux et violents, a indiqué le ministre de l’Intérieur le X. Sur mes instructions, des perquisitions administratives seront effectuées immédiatement par la police. »

Il s’agit de cinq personnes appartenant à la Cellule de coordination des actions sur le terrain (CCAT), la frange la plus radicale du Front socialiste de libération kanak (FLNKS), a précisé une Source proche du dossier.

De nouveaux appels au calme

Mercredi soir, c’est la maire de Maré, Maryline Sinewami, et le grand chef du quartier de La Roche, Hippolyte Sinewami Htamumu, qui ont lancé un appel au calme, relaie Nouvelle-Calédonie la 1ère. « La violence ne peut pas tout résoudre. Le dialogue est plus que nécessaire. » ont-ils écrit dans un communiqué de presse commun.

Le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Louis Le Franc, a une nouvelle fois appelé au calme jeudi. Nous appelons au calme. » il a dit. « Je leur demande à tous de respecter le couvre-feu. Respecter l’interdiction de port d’armes, de transport d’armes et de rassemblement dans l’agglomération de Nouméa.

L’aéroport international reste fermé ce jeudi

Comme le relaye le média Nouvelle-Calédonie la 1ère, les autorités maintiennent fermé l’aéroport de Tontouta, au nord-ouest de Nouméa, ce jeudi 16 mai, alors que l’état d’urgence a été décrété sur le territoire.

La compagnie Air Calédonie a indiqué qu’elle « hors service jusqu’à nouvel ordre » pour tous ses vols intérieurs. Les vols internationaux, habituellement opérés par Air Calédonie International, ne reprendront pas non plus ce jeudi. Les compagnies aériennes australiennes Qantas et New Zealand Air New Zealand indiquent qu’elles n’effectueront aucun vol « départ pour la Calédonie ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Banggood détruit le prix de l’imprimante 3D Artillery Sidewinder-X2 et surprend tout le monde
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui