Nouveaux records à Wall Street, le CAC 40 rate le coche

Nouveaux records à Wall Street, le CAC 40 rate le coche
Nouveaux records à Wall Street, le CAC 40 rate le coche


20h00 ▪
4
lecture min ▪ par
Fénelon L.

Les indices phares de Wall Street, le S&P 500 et le Nasdaq Composite, ont atteint de nouveaux sommets ce mercredi, galvanisés par un rapport rassurant sur l’inflation américaine. Le Cac 40, de son côté, n’a pas réussi à se joindre à l’euphorie ambiante, manquant de peu d’égaler son record.

L’inflation américaine rassure Wall Street

Les données d’avril sur l’inflation aux États-Unis ont agréablement surpris les investisseurs. Les prix à la consommation n’ont augmenté que de 0,3%, soit un dixième de point de moins que prévu, et de 3,4% sur un an, conformément aux attentes. Hors alimentation et énergie, la hausse des prix s’est établie à 3,6% sur une base annuelle, son plus bas niveau depuis avril 2021.

Cette accalmie sur le front de l’inflation a été bien accueillie par les marchés américains. Le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont atteint de nouveaux sommets, gagnant entre 0,4 % et 0,6 %. Les rendements obligataires ont chuté, signe d’un regain d’optimisme.

Toutefois, les experts soulignent qu’il faudra plus d’un mois d’amélioration pour convaincre la Réserve fédérale d’assouplir sa politique monétaire. La réaccélération de l’inflation dans les services hors logement reste inquiétante et pourrait inciter la Fed à maintenir des taux élevés jusqu’en septembre.

Des signaux mitigés sur la consommation

Outre l’inflation, les ventes au détail ont déçu en avril, stagnant alors que les analystes attendaient une hausse de 0,4%. Hors automobiles, carburants, matériaux de construction et restauration, ils ont même baissé de 0,3%.

Les économistes relativisent cependant ce ralentissement, l’attribuant à un effet de compensation après plusieurs mois de forte consommation. Ils maintiennent leur prévision d’une croissance solide des dépenses des ménages au deuxième trimestre, malgré la pression des taux d’intérêt élevés.

Rebond en Europe, le CAC 40 à la traîne

En Europe, la Commission européenne a revu à la baisse ses projections d’inflation pour 2024, tablant désormais sur 2,5% contre 2,7% auparavant. La croissance du PIB se confirme à 0,8% cette année et à 1,4% l’année prochaine.

Côté valeur, CGG s’envole de 20% après de solides résultats trimestriels, tandis que Trigano recule de 9% malgré des bénéfices en hausse, pénalisé par une génération de cash décevante.

Malgré l’euphorie de Wall Street, le CAC 40 n’a pas réussi à battre son propre record ce mercredi. Si le ralentissement de l’inflation américaine est de bon augure, la prudence reste de mise face aux signaux contradictoires envoyés par l’économie. Les investisseurs garderont un œil attentif sur les prochains indicateurs pour jauger la trajectoire des marchés dans les mois à venir.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme « Lire pour gagner » ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous maintenant et commencez à bénéficier d’avantages.

Cliquez ici pour rejoindre « Lire pour gagner » et transformez votre passion pour la cryptographie en récompenses !

Fénelon L. avatar

Fénelon L.

Passionné de Bitcoin, j’aime explorer les subtilités de la blockchain et des cryptos et je partage mes découvertes avec la communauté. Mon rêve est de vivre dans un monde où la vie privée et la liberté financière sont garanties pour chacun, et je crois fermement que Bitcoin est l’outil qui peut rendre cela possible.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Michael Cohen admet avoir volé la Trump Org dans un témoignage explosif
NEXT le prix Maurice Carême décerné à Jan Baetens, poète du dimanche autoproclamé