Avec 2,5 g d’alcool dans le sang, l’agent de sécurité de La Seyne provoque un accident de voiture

Avec 2,5 g d’alcool dans le sang, l’agent de sécurité de La Seyne provoque un accident de voiture
Descriptive text here

Vendredi 10 mai. Pour les Varois, cette journée restera comme celle du passage de la flamme olympique. A La Seyne, les festivités se sont mal terminées pour Gérard Beccaria, adjoint à la sécurité à la mairie. Selon nos informations, cet ancien policier national a heurté dans la soirée un premier véhicule puis a ricoché sur un deuxième, garé devant la Poste, en centre-ville.

Aucun blessé n’a été signalé, mais le choc a ébranlé certains témoins de la scène. Parmi eux, un agent de surveillance de la voie publique (ASVP) aurait reconnu le conducteur, avant l’intervention de la police nationale. L’élu a été placé en cellule de dégrisement, selon une Source proche du dossier. Ce soir-là, le test effectué aurait révélé un taux d’alcool d’environ 2,5 grammes par litre de sang.

Aucune sanction de la mairie

Gérard Beccaria, qui n’a pas répondu à nos sollicitations, a quitté le commissariat accompagné d’un proche le lendemain. Il sera prochainement convoqué au tribunal.

En mairie, l’information a circulé rapidement, avec consigne de ne pas la diffuser. Contacté, l’entourage de Nathalie Bicais ne souhaite pas commenter et précise que “Cet accident relève de la sphère privée”. Autrement dit, aucune sanction n’est envisagée pour l’instant.

Dans l’opposition, cela fait grincer des dents le conseiller municipal Damien Guttierez. Celui-ci demande “suspension immédiate de ses fonctions” du député à la sécurité de La Seyne, tout en faisant référence au contrat de déontologie signé par l’ensemble des élus de la majorité de la ville. Un autre souligne que Gérard Beccaria, lors de son passage dans la police nationale, donnait des cours de bonne conduite aux étudiants.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Suivez en direct la pégoulade qui ouvre la feria de Pentecôte à Nîmes
NEXT tout ce que nous savons sur cette révolution