à Soyaux Angoulême, c’est avec sa jeune garde que Béziers briguera un barrage à domicile

à Soyaux Angoulême, c’est avec sa jeune garde que Béziers briguera un barrage à domicile
à Soyaux Angoulême, c’est avec sa jeune garde que Béziers briguera un barrage à domicile

C’est une équipe composée d’une majorité de Jiff (joueurs issus de formations) qui se déplace en Charente, où Béziers doit gagner pour être certain de disputer un barrage à domicile.

C’est mathématique. Et inutile de faire de savants calculs : pour être certain de jouer les barrages à domicile, Béziers doit s’imposer ce vendredi soir à Soyaux Angoulême. Car derrière, on se bouscule au portail. Grenoble est au coin de la rue, à une longueur et pourrait donc facilement passer devant en cas de victoire à Provence rugby. Quant à l’US Dax, qui compte trois points de retard sur l’ASBH, il pourrait aussi gâcher la politesse des Biterrois en s’imposant à Nevers.

Bref, Béziers n’a pas le choix ce week-end. Pour espérer décrocher le Graal au stade Raoul-Barrière, il comptera aussi sur sa jeune garde. Sachant qu’en termes d’effectif, l’état-major de Béziers était au pied du mur à la veille de la fin des hostilités régulières. La Ligue exige en moyenne 16 joueurs issus des formations (Jiff) pour jouer sur l’ensemble de la saison, au risque d’être sanctionnés. Avant d’aller à Angoulême, Béziers n’est pas dans les clous… En jouant un maximum de ces Jiffs, l’affaire peut s’entendre. Ils seront ainsi 21 sur 23 à défendre les couleurs de Béziers en Charente. Sur la feuille de match, seuls Mitch Short et Gillian Benoy ne sont pas des joueurs issus des filières formation…

Hans Nkinsi et Samuel Marques sur le banc

Parfait d’un point de vue réglementaire. Sauf que miser sur ces Jiffs, dont une majorité n’a jamais débuté cette saison, c’est aussi prendre le risque de ne pas faire jouer une grande partie des joueurs phares du club, comme Gabin Lorre, John Madigan ou encore Charly Malié. Sachant que Rafaelle Storti est blessée et que Hans Nkinsi et Samuel Marques seront sur le banc des remplaçants. Quant à Francisco Fernandes, il remplacera le poste de… talonneur. Il y a déjà évolué mais n’est pas un « talon » professionnel. D’autant qu’il n’est pas évident d’évoluer dans ce poste très technique : « Il y a un peu plus de responsabilités », explique Chico. « C’est par exemple plus difficile en terme de tenue en mêlée. Il faut vraiment avoir confiance en ses piliers, mais le plus compliqué, ce sont les lancers.

Côté adversité, ce match ne sera pas de tout repos. Même s’ils n’ont plus rien à jouer, les Angoumoisins auront envie de briller devant leur public pour leur dernier acte de la saison : « Ils peuvent être très dangereux offensivement, prévient Francisco Fernandes. Même les attaquants jouent bien. Ils essaient beaucoup et ça marche plutôt bien. Ils ont aussi des individus comme l’ailier George Tisley qui peuvent être dangereux. Ce sera à nous de répondre dans le combat.

Pour avoir un barrage à la maison.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV dernière chance pour la défense de faire vaciller Mchael Cohen, l’accusateur numéro un
NEXT Le bureau Ikea réglable en hauteur pour encore plus de confort