mais quelle est cette chose que la sonde Juno a repérée dans la grande tache rouge de Jupiter ? – .

mais quelle est cette chose que la sonde Juno a repérée dans la grande tache rouge de Jupiter ? – .
Descriptive text here
© NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

La sonde Juno de la NASA nous offre une nouvelle perspective sur la tempête la plus colossale de notre système solaire, la grande tache rouge de Jupiter. Un examen attentif des images révèle la présence d’un minuscule objet céleste en transit.

La lune la plus rouge du système solaire se trouve derrière la tempête géante de Jupiter

En zoomant sur l’image, on voit clairement Amalthée (voir ici en 3D), une lune de Jupiter en orbite autour de sa gigantesque planète mère. Malgré sa taille modeste, Amalthée détient un titre surprenant : c’est l’objet le plus rouge de notre système solaire. Les scientifiques attribuent sa teinte au soufre provenant d’Io, une lune volcanique voisine de Jupiter.

Ces images inédites ont été capturées en mars dernier lors de la 59ème passe rapprochée de Juno à environ 265 000 kilomètres au-dessus des nuages ​​de Jupiter. Le traitement des données brutes de la caméra pour améliorer leur netteté a été réalisé par Gerald Eichstädt, un scientifique citoyen.

En orbite autour de Jupiter depuis plus de sept ans, Juno étudie l’origine et l’évolution de la géante gazeuse. La sonde s’intéresse particulièrement à son noyau, cartographie son champ magnétique, mesure la teneur en eau et en ammoniac de son atmosphère, observe ses aurores et scrute ses lunes et anneaux de poussière.

Juno embarque JunoCam, un instrument conçu pour acquérir des images spectaculaires en gros plan de Jupiter, tout en impliquant le public. L’équipe scientifique permet aux citoyens de traiter les images des caméras et de participer au choix des prochaines zones à observer

Après avoir effectué 35 orbites, la sonde a étendu son champ d’étude à l’ensemble du système jovien, y compris ses anneaux et ses lunes. Cette mission prolongée se poursuivra encore un an, ou jusqu’à la fin de la durée de vie opérationnelle de la sonde. Juno finira par brûler dans l’atmosphère de Jupiter à mesure que sa trajectoire s’érodera. Heureusement, la sonde ne risque pas de s’écraser et de contaminer les lunes de Jupiter, dont certaines pourraient abriter la vie.

Découvert en 1892 par Edward Emerson Barnard, Amalthée est l’une des 95 lunes officielles de Jupiter. D’une centaine de kilomètres de large, elle présente une forme irrégulière rappelant celle d’une pomme de terre, car sa masse est insuffisante pour former une sphère plus symétrique. Il y a près de 25 ans, la sonde Galileo de la NASA nous a permis d’observer de près cette petite lune, révélant un monde chaotique de cratères, de collines et de vallées.

Située plus près de Jupiter que Io, la plus proche des quatre grandes lunes, Amalthée côtoie trois autres mini-lunes aux formes singulières : Métis, Adrastea et Thèbe. Sa proximité avec Jupiter est telle qu’il ne lui faut qu’une demi-journée terrestre pour parcourir son orbite.

Amalthée reste un objet énigmatique dans notre système solaire. Les scientifiques ont découvert qu’elle dégage plus de chaleur qu’elle n’en reçoit du Soleil. Ce phénomène pourrait être lié au champ magnétique de Jupiter stimulant les courants électriques à l’intérieur de l’astre, ou aux contraintes de marée provoquées par la gravité de la planète géante.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La NASA discutera d’une nouvelle mission sur le climat polaire lors d’une téléconférence avec les médias
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui