Les incendies de forêts ont diminué au Maroc

Les incendies de forêts ont diminué au Maroc
Les incendies de forêts ont diminué au Maroc
Par LeSiteinfo avec MAP

L’année 2023 a été marquée par une diminution significative de la superficie forestière couverte par les incendies, avec 6.426 ha brûlés contre 22.760 ha en 2022, soit une baisse de 70%, selon les données de l’Agence nationale des eaux et forêts. (ANEF), publié jeudi.

“La situation des incendies de forêts pour l’année 2023 à travers le Royaume fait état de 466 incendies, affectant 6.426 ha de superficie forestière couverte par le feu, dont 35% de cette superficie est constituée d’arbustes, de formations herbacées et d’Alfa”, précise l’ANEF dans un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion du comité directeur national chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts.

En effet, le domaine forestier national est soumis à diverses pressions de plus en plus préjudiciables aux rôles majeurs qu’il joue sur les plans social, économique et environnemental, note la même Source. Ces pressions se traduisent par un risque accru de départ d’incendies, d’autant plus que les forêts marocaines sont, comme les forêts méditerranéennes, extrêmement inflammables durant la saison estivale, indique la même Source, notant que plusieurs facteurs sont en jeu. l’origine de cette vulnérabilité, notamment l’augmentation des températures, la diminution de l’humidité de l’air et l’arrivée fréquente de vents secs et chauds de type « Chergui ».

Ainsi, en 2023 et dans des proportions variables, presque toutes les régions du Royaume seront touchées par les incendies de forêts, rapporte l’Agence.

La plus forte pression est enregistrée dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 182 départs de feux et une superficie brûlée de 1.620 ha (soit 40% du nombre de feux recensés au niveau national). Toutefois, en termes de superficie brûlée, la région Orientale se classe 1ère avec 2.552 ha (soit 40% de la superficie totale brûlée au niveau national), indique le communiqué, précisant que ce classement est le résultat du plus grand incendie de l’année qui a été enregistré. dans la province de Berkane le 16/07/2023 sur une superficie de 2 347 ha.

Le Maroc, comme de nombreux pays dans le monde, a connu, en 2023, un été caniculaire et des épisodes de chaleur extrême notamment en juillet et août où des « records absolus » de températures ont été enregistrés, rappelle l’ANEF.

Dans tout le bassin méditerranéen, la dégradation des conditions climatiques a favorisé l’apparition et la propagation d’incendies de forêts de grande ampleur. Ainsi, selon les données disponibles du Système européen d’information sur les incendies de forêts (EFFIS), les superficies forestières endommagées par les incendies étaient de 175 000 ha en Grèce, 107 231 en Italie, 101 184 ha en Espagne, en Algérie 73 725 ha, au Portugal 43 049 ha et en France. 27 872 ha.

Au Maroc, malgré des perturbations climatiques instantanées, caractérisées par des sécheresses et de longues canicules successives, les politiques de prévention et de lutte contre les incendies, adoptées par toutes les parties prenantes, principalement le Ministère de l’Intérieur, l’Agence Nationale des Eaux et Forêts, les autorités locales, la Protection Civile, la La Gendarmerie Royale, la Royal Air Forces, les Forces Armées Royales et les Forces Auxiliaires, ont pour objectif de réduire autant que possible les potentiels dégâts socio-écologiques et environnementaux liés aux incendies. forêt.

Compte tenu de l’importance de la sensibilisation et de la communication, l’ANEF, le Ministère de l’Intérieur et la Direction Générale et de la Protection Civile, a programmé, en prévision de la journée nationale de sensibilisation aux risques d’incendies de forêt, célébrée le 21 mai de chaque année, des activités et des actions de sensibilisation des écoliers, des riverains et des visiteurs de la forêt aux dangers et aux conséquences des incendies.

Rappelant que presque tous les feux de forêt sont déclenchés par l’homme et ses activités, l’ANEF encourage fortement les usagers des espaces forestiers tels que les campeurs, les apiculteurs et les éleveurs à rester vigilants et à éviter d’allumer des feux. incendies pendant la saison estivale.

L’agence recommande aux citoyens de signaler immédiatement toute observation d’incendie ou comportement suspect en milieu forestier aux autorités compétentes. Cette démarche est essentielle pour préserver notre patrimoine forestier et consolider son rôle majeur sur les plans socio-économique et environnemental, ajoute le communiqué.

La réunion du comité national de pilotage chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts, présidée par le directeur général de l’ANEF, Abderrahim Houmy, a été consacrée à la présentation des résultats et enseignements tirés des incendies de forêts au cours de l’année 2023 ainsi que l’examen des moyens et mesures à mettre en place pour la prochaine saison estivale 2024.

SL

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les dollars australiens et néo-zélandais stagnent, le budget est une distraction
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui