Maho Bah-Villemagne devient le premier boxeur transgenre licencié en Europe

Maho Bah-Villemagne devient le premier boxeur transgenre licencié en Europe
Descriptive text here
Publié le 16/05/2024 à 12h35

Écrit par Bérénice Rolland Et Mariella Coste

Il a combattu en tant que femme en boxe anglaise. Désormais reconnu comme un homme, Maho Bah-Villemagne a obtenu l’autorisation de lutter contre des opposants qui sont également des hommes. Une victoire pour l’athlète, il est le premier boxeur transgenre.

C’est une grande première en Europe. Maho Bah-Villemagne est le premier boxeur transgenre à être licencié. L’athlète de 30 ans a annoncé la nouvelle ce mercredi 15 mai, le sourire aux lèvres. C’est une nouvelle carrière qui commence pour celui qui a obtenu un titre de vice-champion de France de boxe anglaise amateur lorsqu’il était femme. “C’est une grande victoire pour le sport en général, pour la cause de la transe et pour l’évolution des mentalités aussi.», a déclaré avec soulagement l’athlète à France 3 Provence-Alpes.

Maho Bah-Villemagne a entamé sa transition l’été dernier et a changé son état civil le 22 décembre 2023 auprès du tribunal judiciaire de Marseille. Après avoir fait face à un refus de la Fédération française de boxe, le boxeur, originaire de Hyères dans le Var et licencié à Marseille, a contacté le ministère des Sports en mars dernier, qui n’a jamais répondu.

Cette semaine, la situation change. Les membres du Comité Directeur de la Fédération Française de Boxe ont pris leur décision. Ils approuvent »à l’unanimité le fait que l’intéressé peut se licencier en boxe amateur en tant qu’homme avec une équivalence de cinq combats amateurs compte tenu de son palmarès en boxe amateur chez les femmes“, ont-ils écrit dans une lettre. Quiconque rêve de devenir boxeur professionnel jouera dans un premier temps dans la catégorie élite amateur masculine. » A l’issue des cinq combats, s’ils sont favorables, je pourrai certainement passer professionnel.

Une surprise surtout pour celui qui est dans la vie active informaticien et lieutenant dans l’armée de l’air à Marseille. De rares cas ont été enregistrés. Laurel Hubbard, sélectionnée pour les Jeux olympiques d’été de 2020 en haltérophilie, est la première athlète transgenre à pouvoir concourir aux Jeux. “Contre toute attente, ils m’acceptent même si on imaginait qu’il y aurait des machos qui diraient qu’il n’y a pas de femmes ou que je n’en serais pas capable.», explique Maho Bah-Villemagne.

C’est l’une des premières fédérations à accepter qu’une personne trans puisse rivaliser avec une personne non trans.

Maho Bah-Villemagne, boxeur

à France 3 Provence-Alpes.

Pour son avocat, Michel Pautot, la difficulté de statuer sur le cas de Maho Bah-Villemagne est «cacophonie au niveau des règlements des fédérations sportives“.”Certains sont pour. Certains sont contre. Et certains vont même plus loin et souhaitent instaurer une troisième catégorie de sportifs après celle des hommes et des femmes, celles des personnes transgenres. Où allons-nous ?“Une solution pour lui dans le futur : qu’il y en ait une.”unité entre les règlements des fédérations sportives« .

L’athlète, soutenu par le Comité Régional de Boxe, conservera son palmarès de champion de France militaire et de vice-champion de France dans la vie civile. “C’est le premier cas qui se présente en France depuis la création de la Fédération en 1904 pour attribuer une licence à un athlète ayant changé de sexe.», se félicite Serge Pautot, président du Comité régional de boxe.

Maho Bah-Villemagne se doute que les autres athlètes de sa catégorie l’attendent.au tournant“dans l’anneau.”Ils attendent de voir si je suis vraiment assez homme pour tenir tête à un homme.

J’ai toujours peur avant de monter sur le ring, mais pas parce que c’est un homme.

Maho Bah Villemagne

à France 3 Provence-Alpes.

Il est également conscient de «différences de naissance entre hommes et femmes“Pour compenser cela, il prend des hormones depuis près d’un an pour avoir une quantité suffisante de testostérone.”Je fais confiance au règlement de la boxe anglaise, aux arbitres qui seront présents lors des combats pour s’arrêter si jamais il y a le moindre problème», nous explique-t-il. Son taux de testostérone très élevé pourrait être considéré comme un dopage. Il devra donc faire de nombreuses analyses médicales, plus que ses adversaires.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Axe Lannion-Tréguier. Un motocycliste de 20 ans décède dans un accident de la route
NEXT tension à Kibati après la fusillade sur une personne déplacée au camp Nyakabanda 1