Bernard Maigrot obtient l’accès à des documents clés sur les preuves ADN

Bernard Maigrot obtient l’accès à des documents clés sur les preuves ADN
Bernard Maigrot obtient l’accès à des documents clés sur les preuves ADN

Mercredi 15 mai 2024, la cour d’assises a fait droit à trois des sept demandes formulées par l’homme d’affaires Bernard Maigrot. Ces demandes concernent l’accès à des documents clés sur les analyses ADN réalisées par le professeur Christian Doutremepuich dans un laboratoire de Bordeaux, en 2010. Cela s’inscrit dans le cadre de la réouverture de l’affaire Vanessa Lagesse.

Mercredi, le juge Luchmyparsad Aujayeb a ordonné au parquet général de communiquer aux avocats de Bernard Maigrot tous les rapports et documents établis par le professeur Doutremepuich concernant l’analyse et l’interprétation de l’ADN dans l’affaire Lagesse, ainsi que toute communication du professeur Doutremepuich. le professeur en réponse aux demandes formulées par la défense ou le DPP au fil des années.

Le DPP doit également communiquer à la défense la méthodologie utilisée pour effectuer l’analyse ADN. Le juge a ordonné que Bernard Maigrot soit informé de l’importance accordée à l’analyse des échantillons issus des « tests de lavage » mentionnés dans un rapport.

Ces trois demandes ont été jugées « pertinentes » pour la défense, conformément au principe d’égalité entre l’accusation et la défense. Cette décision fait suite à une requête de Me Gavin Glover, Senior Counsel, qui représente Bernard Maigrot. Il a soutenu que les rapports d’expertise ADN fournis à la défense le 10 mai 2024 sont incomplets. La défense souhaite soumettre des informations complémentaires aux deux experts qu’elle envisage de faire comparaître à la barre pour une contre-expertise.

Le juge a également estimé que les quatre autres demandes du prévenu seront mieux traitées au cours du procès, notamment celles concernant les mécanismes potentiels de transfert d’ADN sur les objets analysés, la possibilité d’évaluer si le transfert d’ADN résulte d’un contact direct ou secondaire, et la possibilité d’estimer l’âge ou le temps écoulé depuis le dépôt du matériel génétique sur les objets.

Le procès devant jury doit se dérouler sur le fond le 20 mai 2024. Bernard Maigrot, 60 ans, risque un nouveau procès pour le meurtre non prémédité de la styliste Vanessa Lagesse, dont le corps a été découvert le 10 mars 2001 dans sa baignoire de son salon. bungalow à Grand-Baie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Hommage à Roland Jouanin, serviteur de Dieu et du football, que les résistants de la Nièvre ne soient pas oubliés… Vos contributions de la semaine
NEXT une victoire en 12 minutes pour Indiana ! – .