CAC 40 : une phase de digestion après l’inflation américaine – 16/05/2024 à 08:25

CAC 40 : une phase de digestion après l’inflation américaine – 16/05/2024 à 08:25
CAC 40 : une phase de digestion après l’inflation américaine – 16/05/2024 à 08:25

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris se dirige vers une ouverture dans le vert jeudi matin, dans un marché qui digère encore les bons chiffres d’inflation publiés ces deux derniers jours aux Etats-Unis.

Vers 8h15, le contrat ‘futures’ sur l’indice CAC 40 avançait de 10,5 points à 8253,5 points, laissant présager un début de séance très proche de la barre technique des 8250 points.

Portée par l’évolution rassurante de l’inflation américaine, la place parisienne a terminé la séance d’hier sur un gain de 0,2% à 8.239 points, une timide hausse qui lui a néanmoins permis d’établir un nouveau record de clôture. .

A Wall Street, les grands indices new-yorkais ont également atteint hier de nouveaux plus hauts historiques, traduisant un retour confirmé de l’appétit pour le risque.

Malgré cette dynamique favorable sur les marchés, les investisseurs s’interrogent toujours sur l’interprétation des chiffres d’inflation meilleurs que prévu aux Etats-Unis.

S’élevant à 3,6 % en avril, l’indice des prix à la consommation « de base » de l’IPC – qui mesure l’inflation hors alimentation et énergie – a ralenti jusqu’à son plus bas niveau en deux ans.

“Même si les marchés ont semblé soulagés que les données d’inflation très surveillées n’aient pas montré, comme en mars, une augmentation plus importante que prévu, nous considérons toujours ces données comme inquiétantes”, tempère Tiffany Wilding, économiste chez Pimco.

“Les Etats-Unis auront en effet besoin d’une décélération plus substantielle des prix des biens de consommation avant que la Réserve fédérale envisage d’assouplir sa politique monétaire”, ajoute-t-elle.

Pour Deutsche Bank, l’essentiel est que l’inflation “aille dans la bonne direction après les chiffres plus élevés publiés pour les trois premiers mois de l’année”.

La journée de jeudi sera rythmée par la publication de nouveaux indicateurs américains, parmi lesquels les derniers chiffres de l’immobilier, les prix des importations et les inscriptions aux allocations chômage.

Les investisseurs espèrent que ces statistiques confirmeront le scénario d’une première baisse des taux en septembre, désormais envisagée à plus de 53% par les traders selon le baromètre FedWatch du groupe CME.

En attendant, l’attention se portera sur les dernières publications de résultats, notamment ceux de Cisco qui a présenté hier des performances supérieures aux attentes et délivré un message positif sur son activité.

A la mi-journée, le géant américain de la distribution Walmart dévoilera ses comptes trimestriels, qui auraient dû bénéficier d’une dynamique commerciale favorable selon les analystes.

Ce matin, le groupe industriel allemand Siemens a annoncé un bénéfice trimestriel légèrement moins bon que prévu mais a confirmé ses objectifs annuels pour l’ensemble de l’exercice.

Sur le front de la dette souveraine, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a nettement baissé, jusqu’à environ 4,35%, son plus bas niveau depuis un peu plus d’un mois.

Le dix ans allemand, référence pour la zone euro, est tombé à 2,42% dans la perspective de plus en plus sérieuse d’une baisse des taux par la BCE à partir du mois prochain.

Les prix du pétrole poursuivent leur hausse dans la foulée de l’annonce la semaine dernière d’une légère baisse hebdomadaire des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a augmenté de 0,5% à 79 dollars le baril tandis que le Brent a gagné 0,4% à plus de 83 dollars.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV bisschop Van den Hende vertelt sur Hemelvaart
NEXT Robert De Niro fustige Trump devant le tribunal de New York où il est jugé